Arsenal réagit bien

Arsenal réagit bien

Publié le , modifié le

Arsenal, en difficultés face au Borussia Dortmund en Ligue des Champions cette semaine (défaite 2-0), s'est bien ressaisi lors de la 5e journée de Premier League en s'imposant à Aston Villa (0-3). En revanche les affaires de Liverpool, battu par West Ham (3-1), ne s'arrangent pas.

Les Gunners, qui n'avaient plus gagné depuis la 1re journée et avaient même  concédé mercredi à Dortmund leur premier revers (2-0) en apparaissant encore  bien tendres, peuvent souffler. Car le déplacement des Londoniens à Villa Park chez le 2e au coup d'envoi  n'avait rien d'une promenade de santé. Mais en quadruplant en quatre minutes le  nombre de buts encaissés cette saison par les Villans, l'équipe d'Arsène Wenger  a repoussé tous les nuages qui commençaient à s'accumuler au dessus de sa tête.

Critiqué pour des prestations de plus en plus fades, le meneur Özil s'est  le premier mis en évidence, après que Szczesny eut par deux fois maintenu son  équipe à flot au cours d'une entame à l'avantage d'Aston Villa. Buteur à la 32e minute sur un service de Welbeck, l'Allemand a rendu la  politesse deux minutes plus tard à l'ex-Mancunien qui ouvre du même coup son  compteur avec Arsenal. Les Gunners avaient pourtant choisi la prudence en  préférant Oxlade-Chamberlain à Sanchez.

Welbeck se libère

Acheté 20 ME à MU dans les dernières heures du mercato et régulièrement  moqué pour son manque de réalisme, Welbeck n'avait plus marqué en club depuis 15 matches. Enfin, Cissokho a parachevé contre-son-camp (36) une fin de 1re période  débridée. Encore abasourdi en 2e période, Villa s'est montré incapable d'enrayer le  15e match d'affilée sans défaite des Gunners chez lui. Cerise sur le gâteau  pour les Gunners, il s'agit même de leur première "clean sheet" cette saison.

Déjà décevant mercredi contre Ludogorets malgré la victoire (2-1),  Liverpool continue lui de s'enfoncer après ce 1er enchaînement de défaites en  championnat depuis décembre 2013. Brendan Rodgers, qui récupérait Skrtel, a bien tenté de faire tourner pour  donner du souffle à son équipe, son entame contre West Ham a pourtant été  terrible avec deux buts de la tête encaissés en sept minutes. Ensuite, à trois derrière, les Reds ont mieux contrôlé mais malgré le 3e  but personnel de leur ailier Sterling, ils ne sont pas arrivés à égaliser. Leur  duo d'attaquants italiens Balotelli-Borini n'a une nouvelle fois pas marqué de  points. Pire, une énième erreur défensive a permis aux Londoniens d'aggraver la  marque en toute fin de match. Les Hammers s'offrent leur 1re victoire à domicile, et leur 3e seulement en  23 matches contre Liverpool. Les Reds, dont les erreurs leur avaient coûté le titre au printemps, ont  déjà encaissé huit buts. Et plutôt que d'avoir progressé, ils semblent même  avoir régressé.

Dans les autres rencontres du jour, Newcastle a refusé d'enterrer Alan Pardew en revenant de 0-2 à 2-2 contre  Hull. Auteur d'un doublé, le remplaçant Papiss Cissé est le héros du jour et  permet aux Magpies de quitter la dernière place (18). Le duel entre Southampton et Swansea, deux surprenantes équipes du haut de  tableau, a tardivement tourné à l'avantage des premiers (1-0). Les Saints, qui  ont bénéficié de l'exclusion rapide de Bony (39) pour enregistrer leur 4e  victoire d'affilée, doublent (2) leur adversaire du jour qui n'a pas digéré sa  claque à Chelsea il y a une semaine et recule à la 5e place.

Le partage des points entre QPR et Stoke (2-2) a en revanche été nettement  plus agréable à suivre que celui (0-0) entre Burnley (17) et Sunderland (15).  Les Potters (13) ont fait deux fois la course en tête mais les Londoniens (16)  se sont accrochés et ont évité le pire à la 88e minute.

AFP