Duel entre Koscielny (Arsenal) et Anichebe (Everton)
Duel entre Koscielny (Arsenal) et Anichebe (Everton) | GLYN KIRK GLYN KIRK / AFP

Arsenal manque de distancer ses poursuivants

Publié le , modifié le

Toujours 3e de Premier League, Arsenal a manqué l'occasion de creuser l'écart sur Chelsea et Tottenham, ses poursuivants, en concédant le match nul sur sa pelouse contre Everton en matc en retard de la 29e journée (0-0). Les Gunners pourraient être dépassés par ses deux voisins londoniens qui ont des matches en moins.

Arsenal a manqué le coche. Sixième de Premier League quatre points derrières leur hôte du soir, Everton était venu à l'Emirates Stadium pour gagner. Laissant la possession de balle à leurs adversaires, les Gunners n'ont pas réussi à concrétiser leurs nombreuses grosses occasions et brisent leur série de cinq succès consécutifs toutes compétitions confondues. En première période, Everton tient le ballon mais peine à mettre en danger Szczesny. Pienaar est le seul à faire trembler le portier polonais mais manque de peu la cible (7e). Sans le cuir, Arsenal se montre le plus dangereux sur sa pelouse. Le cadre se dérobe devant une belle frappe de Gibbs (25e). Juste avant la pause Giroud manque également la mire sur une offrande de Ramsey au point de pénalty (43e). 

Giroud maladroit

La seconde mi-temps se déroule sous les mêmes auspices. Les Tofees ont eu le cuir sans l’utiliser à bon escient et les troupes de Wenger brillent par leur maladresse. A bout portant, Cazorla bute sur Howard (50e) alors que Giroud se manque à deux reprises. Idéalement servi par Oxlade-Chamberlain face au but vide, l’attaquant français ne peut reprendre, devancé par Coleman (78e). Puis, le meilleur buteur de Ligue 1 la saison dernière se rate à quelques mètres de la cage (80 e). Côté Everton, seul Barkley fait passer un frisson au public londonien. Mais son tir puissant enroulé fuit les bois de Sczesny (66e).

Chelsea et Tottenham peuvent dépasser Arsenal

Avec deux points d'avance sur Chelsea, 4e, Arsenal conserve sa place sur la dernière marche podium. Opposé à Fulham demain, les Blues ont l'opportunité de remplacer leurs rivaux londoniens à cette 3e place. D'autant que les hommes de Rafael Benitez ont un autre match en retard à disputer face à Tottenham. Les Spurs, 5e, comptent le même nombre de points que Chelsea. Quant à Everton, la malédiction sur la pelouse d'Arsenal continue. Incapables de s'imposer à Londres depuis 17 ans, les protégés de David Moyes manque l'occasion de revenir à hauteur des deux clubs pré-cités. 

Jerome Carrere