Arsenal
Arsenal - Liverpool. | GLYN KIRK / AFP

Arsenal, l'honneur est sauf

Publié le , modifié le

Grâce à une victoire 2-1 en 1/8e de finale de la Cup, Arsenal a pris sa revanche sur une équipe de Liverpool qui l'avait humiliée quelques jours plus tôt en championnat (défaite 5-1). Les hommes d'Arsène Wenger rencontreront Everton au prochain tour.

L'affront est lavé. Piqué dans son orgueil après la déroute historique subie à Anfield face à ces mêmes Reds, Arsenal a bombé le torse et apporté une réponse bienvenue en s'imposant 2 buts à 1 ce dimanche en 8e de finale grâce à deux réalisations d'Oxlade-Chamberlain et Podolski. Malgré une équipe légèrement remaniée avec la titularisation de Yaya Sanoga débarqué en provenance d'Auxerre l'été dernier et qui s'est vu honoré de sa première titularisation de la saison, les Gunners, solides derrière et efficaces devant, ont pris leur revanche. 
 

Les Londoniens ont retrouvé une hargne et une organisation tactique qui  leur avaient cruellement manquées à Anfield il y a huit jours, quand Liverpool  avait percé sa défense à quatre reprises dans les vingt premières minutes. Arsène Wenger, qui avait choisi de préserver Olivier Giroud et Wojciech  Szczesny en vue de la réception du Bayern Munich, peut s'enorgueillir d'avoir  fait les bons choix. 

Suarez encore muet

Fabianski, dans les cages, a assuré l'essentiel en repoussant plusieurs  tentatives du redoutable duo Sturridge-Suarez, machine à marquer la plus  prolifique de Premier League avec 39 buts. Le gardien a muselé le goleador uruguayen, muet depuis maintenant quatre  matches, et a stoppé la série de Sturridge, auteur de 9 buts lors huit matches  précédents.

Avec ce succès étriqué mais mérité, Arsenal retrouve des couleurs à trois  jours du choc majuscule face au Bayern, champion d'Europe en titre. Les Londoniens devront se débarrasser en quart de finale d'Everton,  vainqueur de Swansea (3-1) dimanche, pour espérer décrocher ce titre qui leur  fait défaut depuis 2005, date de leur victoire en Coupe face à Manchester  United. Ils pourraient cependant croiser sur leur route l'autre équipe de  Manchester, City, qui après sa victoire contre Chelsea (2-0) samedi, va  retrouver Wigan, le tenant du titre, au tour suivant, comme l'an passé en  finale.

Avec ce succès étriqué mais mérité, Arsenal retrouve des couleurs à trois  jours du choc majuscule face au Bayern, champion d'Europe en titre. Les Londoniens devront se débarrasser en quart de finale d'Everton,  vainqueur de Swansea (3-1) dimanche, pour espérer décrocher ce titre qui leur  fait défaut depuis 2005, date de leur victoire en Coupe face à Manchester  United. Ils pourraient cependant croiser sur leur route l'autre équipe de  Manchester, City, qui après sa victoire contre Chelsea (2-0) samedi, va  retrouver Wigan, le tenant du titre, au tour suivant, comme l'an passé en  finale.

Victor Patenôtre