Olivier Giroud (Arsenal)
Olivier Giroud, l'attaquant d'Arsenal, a signé un doublé face à Middlesbrough (2-0) en Cup. | AFP

Arsenal et Liverpool sans joker

Publié le , modifié le

Arsenal, sans grande marge de manoeuvre sur le podium, et Liverpool, qui rêve d'y remonter, n'ont plus le droit à l'erreur samedi (11h45) lors du sommet de la 31e journée de Premier League. Si les Gunners naviguent à un point du dauphin City, ils sont talonnés par un autre Manchester puisque United est toujours un point derrière eux depuis son exploit à Anfield avant la trêve (2-1).

Un résultat qui, par ricochet, a creusé le fossé qui sépare Liverpool (5e)  de la 4e place de MU, désormais à cinq longueurs (54 points contre 59). Même chez eux, cette première défaite des Reds en 2015, contre ManU, après  13 matches d'invincibilité et 26 points pris sur 30, n'a en soi rien de  catastrophique. Mais désormais, aucune équipe ne peut désormais plus se  permettre le moindre relâchement et les Scousers doivent immédiatement rebondir. "On veut ramener quelque chose de ce match, assure donc leur entraîneur  Brendan Rodgers. L'objectif n'est pas différent du match contre MU mais c'est  sûr que le résultat et la prestation ont été décevants. On veut se donner les  moyens de bien faire". Malgré leur élimination incompréhensible en Ligue des champions, les  Londoniens sont eux sur "une bonne série" comme l'a rappelé leur entraîneur  Arsène Wenger. Depuis le 26 novembre, ils ont gagné 21 de leurs 26 rencontres toutes  compétitions confondues, dont les six dernières de championnat.   

Giroud impressionnant

"Il faut garder ça présent à l'esprit, continue le Français, qui n'a pas  encore totalement renoncé à la première place, à sept points. "Il faut tout  essayer tant que c'est mathématiquement possible, mais cela ne dépend plus de  nous. Il faut être réaliste. Après, tout peut aller vite mais on ne sait  jamais. J'ai un grand respect pour Liverpool, mais je m'attache surtout à notre  prestation pour que l'on reproduise nos derniers matches". Toujours privé d'Arteta, Wilshere, Debuchy ou Oxlade-Chamberlain, Wenger  pourrait tenter Welbeck, revenu blessé de sélection, afin d'écarter  quasi-définitivement un rival direct.

Il peut surtout compter devant sur un Giroud impressionnant. Après avoir  frappé neuf fois en neuf matches, le Français compte 17 buts cette saison, dont  13 en Premier League. Son équipe a d'ailleurs perdu les deux derniers matches  lors desquels il n'a pas trouvé l'ouverture. A l'aller, quand Liverpool n'allait pas trop bien, les Londoniens avaient  ramené un nul frustrant d'Anfield (2-2) puisque Skrtel avait égalisé à la 97e  minute. La bonne nouvelle, c'est que le Slovaque, comme Gerrard d'ailleurs, est  suspendu. "Quand Liverpool souffre, les regards se tournent vers Gerrard et neuf fois  sur dix il règle les problèmes", a d'ailleurs gentiment reconnu Wenger avant  d'affronter un adversaire décimé.

La polémique Sterling

Blessés avec l'Angleterre, Sterling et Lallana semblent incertains tandis  que l'on prête à Brendan Rodgers l'envie de jouer à la roulette russe avec  Sturridge, qui a rechuté avant la trêve. "Il a recommencé à s'entraîner, on verra sa réaction, a dévoilé jeudi  l'entraîneur. J'espère que Lallana pourra s'entraîner et qu'il sera disponible". La préparation du match des Reds, qui n'ont gagné que 4 des 23 derniers  matches contre Arsenal et perdu 10 fois, a surtout été pollué, outre  l'infiltration subie par Sterling, par la situation contractuelle de cette  pépite. Sterling a en effet annoncé dans une interview non autorisée qu'il  avait refusé une prolongation de contrat à 137.000 euros par semaine. Tout en  assurant qu'il n'était pas "un gosse de 20 ans pourri par le fric"... Le climat ne semble donc pas très serein à quatre jours d'un quart de  finale de Coupe d'Angleterre à rejouer à Blackburn, la dernière chance de  décrocher un titre cette saison. De façon amusante, les deux clubs semblent même programmés pour se  retrouver en finale puisque Arsenal, le tenant du titre, est déjà qualifié en  demie.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot