Arsenal Podolski Norwich 042013
Arsenal Podolski Norwich 042013 | AFP

Arsenal a du cran

Publié le , modifié le

Mené 1-0 jusqu'à cinq minutes de la fin, Arsenal a inversé la tendance face à Norwich pour s'imposer 3-1, lors de la 33e journée de Premier League. Ce succès est précieux pour les hommes d'Arsène Wenger, qui se retrouvent provisoirement troisièmes avec un point d'avance sur Chelsea qui compte un match de retard.

L'ouverture du score de Norwich par l'intermédiaire de Turner (57e) a donné des sueurs froides aux supporteurs d'Arsenal, d'autant qu'il a fallu attendre les dernières minutes de la rencontre pour voir le premier sursaut des Londoniens. Mikel Arteta a d'abord remis les pendules à l'heure à la faveur d'un pénalty visiblement logique, puis trois minutes plus tard, le malheureux Sébastien Bassong a marqué contre son camp. C'est en toute fin de match que Lukas Podolski a définitivement clos les débats (photo).

"C'était inattendu d'être menés à cinq minutes de la fin, car nous avions eu  toutes les occasions", a indiqué Wenger. "Nous savions que Norwich était bon en coups de pied  arrêtés. Ils nous ont puni sur l'un d'eux. Nous avons eu besoin d'un bon esprit  et d'une bonne maîtrise de nos nerfs pour l'emporter. Ils ont bien défendu et  nous ont posé des problèmes. (à propos de l'égalisation controversée) Je n'ai  pas vu personnellement, mais tout le monde me dit qu'il y a pénalty. C'est ce  que la télévision confirme", a-t-il précisé. Grâce à ce succès, Arsenal prend la troisième place du classement, avec un point d'avance sur Chelsea et Tottenham, dont la confrontation a été reportée en raison de la demi-finale de la Coupe d'Angleterre qui oppose les Blues à Manchester City dimanche.

Queens Park Rangers n'y arrive toujours pas et vient d'enregistrer sa 17e défaite de la saison (2-0) face à Everton. Ce dernier conforte sa sixième place et creuse même l'écart sur Liverpool, auteur d'un nul 0-0 sur la pelouse de Reading. Aston Villa-Fulham et Southampton-West Ham se sont terminés sur le même score de 1-1. Dimanche, le match Chelsea - Tottenham étant reporté, les yeux seront essentiellement braqués sur le déplacement du leader, Manchester United, à Stoke. Un succès des Red Devils leur permettrait de prendre quinze points d'avance sur son dauphin Manchester City.

Romain Bonte