Alexis Sanchez Arsenal 18042015
Alexis Sanchez décisif pour Arsenal face à Reading | AFP

Arsenal défendra son titre en finale de la Cup

Publié le , modifié le

Tenant du titre, Arsenal s'est qualifié pour la finale de la Cup en s'imposant 2-1 (après prolongation) aux dépens de Reading (18e de D2 anglaise), à Wembley. Auteur d'un doublé, le Chilien Alexis Sanchez a notamment profité d'une grosse erreur du gardien adverse pour faire la différence en prolongation. En finale, les Gunners qui restent deuxièmes de Premier League, retrouveront le vainqueur de l'autre demi-finale opposant Aston-Villa à Liverpool, dimanche.

Bien organisé en défense, Reading -qui n'a plus gagné depuis six rencontres- a bien failli créer la surprise de ces demi-finales de Cup. Même après le premier but de Sanchez, sur une ouverture d'Özil (39e, 1-0), les 'Royals' n'ont jamais rien lâché. Pourtant en grande difficulté en championnat de deuxième division anglaise, Reading a même pu égaliser face à l'une des toutes meilleures équipes d'Angleterre grâce à McLeary (54e, 1-1). Reading a même eu l'opportunité de prendre les devants, et aurait également pu bénéficier d'un pénalty, alors que Gabriel a touché les poteaux pour les Rouge et Blanc. Incapables de retrouver le chemin des filets, les hommes d'Arsène Wenger ont dû en découdre en prolongation.

Déjà l'an passé, Arsenal avait été contraint de disputer une prolongation face à Wigan, les Londoniens l'emportant finalement dans la cruelle séance des tirs au but. Il aura fallu attendre une erreur du gardien de Reading, Federici, pour voir Arsenal trouver la faille. Le dernier rempart a commis une énorme faute de main, et Sanchez ne s'est pas fait prier pour doubler la mise à la 106e minute, pour inscrire le 22e but de sa saison. Il s'agit d'une belle journée pour les Gunners qui ont à la fois remporté une 9e victoire d'affilée, et profité de la défaite de MU à Chelsea pour rester deuxième du championnat.

"C'était du 50-50 et on a souffert", a estimé Arsène Wenger après la rencontre. "Question motivation, ils étaient sur une autre planète que nous. Une demi-finale, ce n'est jamais évident. Pour l'adversaire, c'était le match de leur vie et ils n'ont jamais voulu renoncer", a convenu le tacticien alsacien. "On a contrôlé la 1re période assez tranquillement mais ils sont  revenus ensuite. Nous on était un peu mou, eux agressifs et on a perdu des  ballons. On se préparera bien pour la finale en finissant bien le championnat  avant de tout faire pour l'emporter. On veut un titre. C'est difficile à avoir mais tout ce qui compte c'est l'attitude", a-t-il conclu.

francetv sport @francetvsport