Antonio Conte - José Mourinho, échange d'amabilités à distance

Antonio Conte - José Mourinho, échange d'amabilités à distance

Publié le , modifié le

Antonio Conte et José Mourinho se sont livrés à une nouvelle passe d'armes en marge de la Ligue des Champions. Le manageur de Chelsea a répondu à l'ancien coach des Blues, désormais à Manchester United, qui lui reproché de trop "pleurer" sur ses blessés: "Mourinho regarde souvent ce qu'il se passe du côté de Chelsea. La saison dernière aussi. Il devrait regarder ce qu'il se passe dans son équipe". En mars dernier, les deux hommes avaient été séparés par le 4e arbitre lors du match entre leurs deux équipes.

Les deux hommes sont volcaniques, ils ont le sang chaud. Sur le banc de touche comme face aux journalistes. Et leur ambition commune (titre de champion d'Angleterre) en font des rivaux de premier plan. Antonio Conte, l'entraîneur de Chelsea, a donc répondu vertement à une attaque à peine masquée de José Mourinho. "Je ne parle jamais des blessures. D'autres managers, pleurent, pleurent, quand un joueur est blessé. Si je voulais me plaindre, je pourrais pleurer pendant cinq minutes comme d'autres", avait ainsi déclaré le Portugais quelques minutes après la victoire des Red Devils sur le terrain de Benfica (1-0).

A quelques milliers de kilomètres de là, interrogé sur cette phrase qu'un journaliste lui avait rapporté, le technicien italien, passé tout près de perdre contre la Roma à domicile après avoir mené (2-0), a répondu vertement: "Si cela m'est destiné alors ma réponse c'est ça: il doit d'abord penser à son équipe et à lui avant de penser aux autres. Mourinho regarde souvent ce qu'il se passe du côté de Chelsea. La saison dernière aussi. Il devrait regarder ce qu'il se passe dans son équipe." Sans victoire depuis 3 matches, Conte est forcément sous tension. Mais la rivalité des deux hommes n'est pas récente.

En mars dernier, le quatrième arbitre du match opposant leurs deux équipes avait dû les séparer après un échange musclé. En début de saison, Conte avait expliqué qu'il voulait éviter "une saison Mourinho", en référence au renvoi du Portugais de Chelsea quelques mois après le titre de champion obtenu en 2015. Début octobre, le terrain avait tranché: 4-0 pour Chelsea contre Manchester United à Stamford Bridge. Mais le feuilleton n'est pas fini.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze