Anthony Martial, auteur de son premier triplé, (enfin) l'heure de la confirmation?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Antoine Limoge
Anthony Martial

Clinique, Anthony Martial a inscrit un triplé très important pour que Manchester United s'impose face à Sheffield (3-0) ce mercredi soir. Ces trois nouvelles réalisations permettent au Français de battre son record de buts sur une saison. Plus précis, plus constant, le natif de Massy est-il enfin sur la bonne voie ? Retour sur son parcours en dents de scie mais qui pourrait désormais lui permettre de se rapprocher des Bleus...

Les Français de Manchester United vont bien depuis la reprise de la Premier League. Paul Pogba décisif la semaine passée dans le match nul contre Tottenham, c'est cette fois Anthony Martial qui a endossé le cape de héros cette fin de journée du côté d'Old Trafford. Positionné en numéro 9, le joueur de 24 ans s'est comporté en véritable attaquant de pointe. De quoi faire taire ses détracteurs. Son triplé le prouve. D'habitude, l'ancien attaquant de la Principauté aime partir de son côté gauche prendre de la vitesse et partir en dribbles. Ses qualités physiques le lui permettent. Mais Anthony Martial démontre qu'il est bien plus complet que cela.

Une progression à tous les niveaux 

Cet après midi, les trois réalisations du Tricolore ont eu lieu dans la surface. Par deux fois un débordement de la droite suivi d'un centre, le premier par Rashord et le deuxième par Wan-Bissaka, et par deux fois c'est donc Martial qui est venu couper la trajectoire. Pied droit, pied gauche, bien placé, spontanéité devant le but, attitude de buteur, la panoplie est parfaite. Et le troisième but est un régal. Un une-deux d'école avec son compère Rashord, et Martial conclut d'un superbe piqué. Alors évidemment qu'il aime les espaces, qu'il aime dribbler mais alors que Manchester United cherche un véritable numéro 9, l'aurait-il déjà au sein de son effectif ? 

Rien que de se poser la question c'est déjà une victoire pour le joueur des Ulis. Même si le vrai débat n'est pas autour de son positionnement mais autour de sa continuité. Le Français peut-il enfin enchaîner les performances de haut niveau ? Les chiffres lui donnent raison. En marquant le premier triplé de sa carrière, Anthony Martial a battu plusieurs records personnels. Tout d'abord ses trois buts lui permettent de porter son total à 14 buts en Premier League en seulement 25 matchs. Il n'avait jamais dépassé le cap des 12 réalisations. De plus, il réalise  sa meilleure saison statistiques toutes compétitions confondues (19 buts avec son triplé). L'heure de la confirmation? 

Une carrière débutée très tôt, trop tôt ?

Tout est allé très vite, trop vite pour le jeune Anthony Martial. Pur produit des Ulis, il progresse vite et débute sa carrière professionnel à l'Olympique Lyonnais. Porté par des statistiques incroyables, le Français est très vite surclassé et signe son premier contrat pro à l'âge précoce de 16 ans et 9 mois. Pour Armand Garrido, coach des U17 lyonnais à l'époque, cela apparaît comme une évidence car "si lui ne passait pas pro, personne ne pouvait". Le talent du jeune Martial est déjà énorme. 

Alors qu'il fait ses grands débuts en Ligue 1 dés l'année suivante, les supporters de l'Olympique Lyonnais deviennent très vite fan. Jeune, dribbleur, talentueux, français, les comparaisons avec les prédécesseurs passés au sein du club rhodanien pleuvent. Sera-t-il le prochain Karim Benzema du stade Gerland ? On ne le saura jamais puisque, contre toute attente, il est finalement vendu à l'inter-saison 2013 à l'AS Monaco. Une décision non voulue par Jean-Michel Aulas mais contrainte pour alléger les finances du club . 

Mais une nouvelle fois, Anthony Martial n'a même pas réellement le temps de s'imposer en Principauté. Alors que sa toute jeune carrière ne fait que commencer, il ne restera que deux ans à Monaco le temps de montrer quelques fresques de son potentiel. Manchester United n'hésite pas une seconde et débourse pas moins de 80 millions d'euros à l'été 2015 pour arracher le Français du Rocher lors du dernier jour du mercato.

Martial paye la comparaison avec Henry

Evidemment que les dirigeants monégasques ne peuvent refuser une telle offre. 80 millions d'euros pour un gamin qui aura délivré "seulement" 15 buts en 70 matchs sous le maillot rouge et blanc. Mais les dirigeants mancuniens sont totalement sous le charme. Et le début de son histoire à Old Trafford va être idyllique pour lui. 

Pour sa première apparition au sein du plus grand des championnats, il fait son entrée lors du choc contre Liverpool. Au bout de seulement 20 minutes de jeu, il démontre que Man United a bien fait de débourser autant. Il élimine Skrtel d'un dribble dévastateur et s'en va tromper David De Gea. Le Théatre des Rêves n'avait pas besoin de plus pour exploser. Très vite les comparaisons avec l'idole d'Arsenal, Thierry Henry, pleuvent sur le jeune talent tricolore. Son attitude, ses débuts, ses caractéristiques, tout les rassemble. Mais chaque joueur est différent. Malgré une bonne première saison, Martial ne pèse pas autant en termes statistiques qu'espéré. 17 buts toute compétitions confondues pour sa première saison. À confirmer. 

Les saisons qui suivent vont montrer qu'Anthony Martial est pour l'instant loin d'être au niveau de Titi Henry. Les pépins physiques s'accumulent et il ne peut enchaîner les prestations. José Mourinho, alors sur le banc mancunien, perd patience à plusieurs reprises malgré le talent indéniable du joueur. Surtout on entend plus parler de lui en dehors des pelouses à cause de polémiques extra-sportives liés à son couple notamment. Mais il ne fait pas le buzz à cause de ses prestations. 32 buts au total sur 3 saisons pleines à United. Décevant. 

à voir aussi Manchester United se relance grâce à un triplé de Martial Manchester United se relance grâce à un triplé de Martial

Le retour en grâce

Cette saison tout semble différent. Le Français aurait-il mûri à l'aube de ses 25 ans ? On en perçoit des prémices. Tout d'abord finies les polémiques. Anthony Martial est surmotivé et avait un objectif : l'Euro 2020. "Oui, j’y pense, j’ai envie de faire l’Euro", déclare-t-il à plusieurs occasions au cours de la saison. Peu souvent appelé par Didier Deschamps pour son manque de régularité, la donne pourrait enfin changer. 

Attitude irréprochable, statistiques en nettes améliorations, tout réussit à l'ancien monégasque. Il est même décisif dans les grands rendez-vous et a porté plus d'une fois les siens notamment en l'absence de Paul Pogba, le patron des Reds Devils. Son but contre le rival Citizen juste avant la coupure liée au coronavirus le prouve. Alors que Manchester United termine sa saison en boulet de canon, les performances d'Anthony Martial sont à scruter de près. La prochaine liste de Didier Deschamps également... 

Antoine Limoge