Angleterre : Emery, poser la première pierre

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Unai Emery
Unai Emery (Arsenal) | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour sa première rencontre de Premier League en tant qu'entraîneur d'Arsenal, Unai Emery n'a pas été gâté. L'entraîneur des Gunners affronte le champion en titre Manchester City à l'Emirates Stadium (17h) lors de l'ultime match de cette 1ere journée.

Dimanche à 17h, une nouvelle ère s'ouvrira à Arsenal. On ne verra plus la longiligne silhouette d'Arsène Wenger s’asseoir sur le banc d'Arsenal. Après 22 ans passés à Londres, l'Alsacien a cédé sa place. C'est Unai Emery, débarqué du PSG, qui en a hérité. 

Un challenge séduisant pour l'ancien entraîneur du FC Séville, mais loin d'être évident. Arriver après la légende des Gunners constitue une pression supplémentaire de résultats, après plusieurs années de disette au plus haut niveau.

Pourtant, le choix d'Emery a reçu davantage de louanges que de critiques. "Emery est le bon choix pour faire avancer le club. Il a dû vivre avec une grosse pression au PSG, et il va la retrouver à Arsenal, parce que tout le monde attend de lui qu’il reconstruise le club rapidement. ", racontait Bacary Sagna à So Foot.

Pour ses débuts en Premier League, Emery n'aura le droit à aucune entrée douce. Face à Manchester City, écrasant champion en titre l'année dernière, le Basque aura déjà un match dans le match avec son homologue Pep Guardiola. 

Emery-Guardiola, duel de tacticiens

Les deux coachs se sont échangés les amabilités à la veille de ce premier choc. "Nous avons commencé nos carrières d’entraîneur peut-être au même moment et sa carrière, statistiquement, est meilleure que la mienne, mais j’aime jouer contre lui car ça demande plus de préparation, d’essayer de gagner contre lui », ambitionnait Emery à Sky Sports.

Guardiola a également vanté les qualités du technicien londonien. "Il a réalisé quelque chose d’unique dans trois championnats européens et il s’est bien comporté au PSG. Il est un top manager et ce sera un match difficile."

Lesté de plusieurs joueurs (Cazorla, Mertesacker, Wilshere, Reine-Adélaïde) mais renforcé intelligemment (Leno, Guendouzi, Papastathophoulos et Torreira), Emery a le choix des armes pour façonner "son" Arsenal et s'affranchir du lourd héritage de Wenger.

Avec une équipe en perte de vitesse ces dernières saisons, Emery a une base solide sur laquelle placer sa patte pour faire revivre aux Gunners des heures de gloire reléguées au rang de souvenir. Ça peut commencer dès dimanche.