Ancelotti

Ancelotti, Conte, Mancini ? Qui à la tête de la Nazionale ?

Publié le

Vendredi à Manchester pour le match amical Italie-Argentine, c'est un intérimaire, Luigi Di Biagio, qui guidera la Nazionale, sans sélectionneur depuis le mois de novembre. Carlo Ancelotti, Antonio Conte ou Roberto Mancini sont espérés mais aucun nom ne devrait sortir du chapeau avant le mois de mai.

Depuis novembre et l'élimination de l'Italie en barrage d'accession au Mondial face à la Suède, la question de la succession de Gian Piero Ventura à la tête de la sélection italienne est ouverte. L'homme en charge du dossier est l'ancien défenseur international Alessandro Costacurta. Très présent dans les médias, il a confirmé l'existence de contacts avec tous les entraîneurs régulièrement évoqués par les médias : Carlo Ancelotti (sans club), Antonio Conte (Chelsea), Claudio Ranieri (Nantes) ou Roberto Mancini (Zenit St-Pétersbourg).

Le préféré reste Ancelotti, mais l'ancien entraîneur du PSG, sans jamais fermer complètement la porte, n'a pas fait preuve d'un immense enthousiasme et espère trouver un club pour la saison prochaine. Sous contrat avec Chelsea où il a des relations difficiles avec ses dirigeants, Conte est de son côté resté discret, alors que Mancini a ouvert la porte en grand, ce qui en fait un favori très crédible. Derrière ces trois techniciens aux spectaculaires CV, Ranieri est une solution, de même que la prolongation de l'expérience Di Biagio. Ces dernières semaines, les médias sportifs italiens ont également cité les noms de Marco Giampaolo (Sampdoria Gênes) ou de Gian Piero Gasperini (Atalanta Bergame).

Mais la terrible expérience Ventura pousse les dirigeants italiens à miser sur un grand nom, comme en atteste l'important budget débloqué : 10 millions d'euros par saison pour rémunérer le futur sélectionneur et son staff. L'intérim de Di Biagio est prévu pour les deux prochains matches, vendredi contre l'Argentine et mardi face à l'Angleterre. Mais l'objectif est d'avoir annoncé le nom du sélectionneur d'ici la mi-mai, avant les deux matches amicaux suivants, le 1er juin contre la France et le 4 juin face aux Pays-Bas.
 

AFP