Manchester City Real Madrid
Manchester City a dominé le Real Madrid (4-1) ce mercredi, à Los Angeles. | RINGO CHIU / AFP

Amical : Manchester City fait craquer le Real Madrid

Publié le , modifié le

Manchester City s'est offert une victoire de prestige 4 à 1 face au Real Madrid en match amical devant plus de 93.000 spectateurs, ce mercredi à Los Angeles.

Après une première période enlevée et très équilibrée, City a fait passer un bien mauvais quart d'heure aux champions d'Espagne et vainqueurs des deux dernières éditions de la Ligue des champions. Les "Citizens" ont fait mouche à trois reprises entre les 52e et 67e minutes, avec parfois un sentiment d'insolente facilité devant des Madrilènes, complètement débordés, qui ont concédé un dernier but sur un exploit personnel de Brahim Diaz (82e).

Un début de match tonitruant 

Le Real avait pourtant très bien débuté ce duel disputé dans le cadre de l'International Champions Cup, un tournoi opposant les meilleurs clubs européens. Dès la 2e minute, Gareth Bale, servi par Karim Benzema, manquait de peu d'ouvrir la marque. Cinq minutes plus tard, c'est Isco qui se retrouvait exactement dans la même position et obligeait la recrue brésilienne Ederson à sa première parade spectaculaire (7e).

Mais Manchester City n'était pas intimidé par ce début de rencontre tonitruant : Gabriel Jesus, seul au point de penalty, répliquait à la 9e minute, mais son tir était détourné par Keylor Navas. Après dix minutes virevoltantes, les deux équipes se sont neutralisées, tout en maintenant un rythme, un engagement et une qualité de jeu bien plus élevés qu'un simple match de préparation.

A la 24e minute, Sergio Agüero croyait avoir trouvé l'ouverture, mais son tir du droit était détourné par Navas. Le Real répliquait par Karim Benzema, dont la reprise de la tête percutait le montant gauche d'Ederson (28e). L'attaquant français était trop court pour reprendre un centre de Luka Modric (35), mais trois minutes plus tard, il réussissait à s'engouffrer dans la surface de réparation entre deux défenseurs. Son tir était toutefois détourné par Ederson.

5 buts en seconde période

De retour des vestiaires, après la traditionnelle cascade de remplacements, Manchester City prenait résolument l'ascendant et concrétisait sa domination par Nicolas Otamendi qui reprenait à bout portant un ballon mal dégagé par la défense madrilène (52e). Très en vue sur son aile, Raheem Sterling doublait la mise à la 59e minute, sur une passe parfaite de Kevin De Bruyne. Irrésistible, City ajoutait un troisième but lorsque John Stones s'engouffrait dans la défense madrilène, profitant d'un mauvais renvoi, pour porter le score à 3-0 (67e). Mais l'exploit de la soirée revenait à Diaz: issu du centre de formation de City, l'attaquant espagnol de 17 ans, passait en revue la défense de Madrid pour tromper d'une frappe limpide Francisco Casilla.

Oscar sauve l'honneur

A la 90e minute, pour le plus grand soulagement des spectateurs largement acquis à sa cause, le Real a sauvé l'honneur d'une frappe de 30 m d'Oscar. "Ce match n'était pas aussi important pour le Real que pour nous, cette victoire est bonne pour notre confiance, mais cela n'était qu'un match amical", a prévenu Pep Guardiola. "J'ai vu de belles choses, très positives", a relevé l'entraîneur de City, impressionné notamment par son gardien de but Ederson qui "sera un jour indiscutable avec la Seleçao". Pour son homologue du Real Madrid Zinedine Zidane, "cette défaite est un mauvais résultat, mais ce n'était pas un mauvais match". "Nos jeunes joueurs m'ont impressionné", a-t-il assuré, avant de leur donner rendez-vous pour le premier "clasico" de la saison contre le FC Barcelone, en amical, samedi à Miami.

francetv sport @francetvsport