La joie d'Eugénie Le Sommer
La joie d'Eugénie Le Sommer | Maxppp

Amical: Les Bleues gèrent face aux Canadiennes

Publié le , modifié le

L'équipe de France féminine a dominé le Canada 1-0, lors d'un match amical qui se disputait au Roazhon Park de Rennes. Eugénie Le Sommer a inscrit le seul but de la rencontre sur pénalty (9e), la capitaine tricolore Amandine Henry en ratant un autre en fin de match (78e). Les protégées de Corinne Diacre (5e à la Fifa) ont globalement maîtrisé cette rencontre face à la quatrième nation mondiale, confirmant leur excellente prestation face au Nigeria vendredi dernier (8-0) au Mans.

Face à un adversaire autrement mieux organisé que le Nigeria, 38e nation mondiale étrillée il y a trois jours, elles ont pourtant eu du mal à se créer des occasions dans le jeu. Eugénie Le Sommer et Delphine Cascarino, pendant une heure, ont eu beau animer les couloirs de façon intéressante, la solide arrière-garde rouge et blanche n'a pas fait beaucoup de cadeaux, si ce n'est un penalty après moins de dix minutes de jeu pour une main dans la surface qui a offert l'ouverture du score. Le Sommer ne s'est pas fait prier pour prendre Stéphanie Labbé à contre-pied et inscrire son 68e but en bleue (1-0, 9).

Pénalty raté...

Cette réalisation rapide aurait pu débrider le match, mais il n'est a rien été, les occasions restant rares et peu tranchantes globalement, la faute peut-être à une pelouse très fusante en raison d'une pluie légère  mais persistante. Valérie Gauvin a bien placé une reprise en pivot au-dessus (22), avant de faire une remise intelligente pour Le Sommer, dont la tête était elle aussi trop enlevée. Le Sommer, toujours elle, a ensuite tenté sa chance après un une-deux avec Amel Majri, mais sa frappe était trop croisée (73) et Labbé détournait dans la foulée une frappe lointaine de Gaëtane Thiney au-dessus de sa barre (75).

Bibiana Steinhaus, devenue la première femme à arbitrer un match de Bundesliga il y a sept mois, a ensuite donné une nouvelle chance aux Bleues de faire le break, mais le penalty, aussi généreux que mal tiré par Amandine Henry, a été bien détourné par Labbé (78). À défaut d'avoir fait des étincelles offensivement, la France pourra se satisfaire de n'avoir concédé aucune occasion digne de ce nom en 90 minutes, enchaînant un troisième match sans but encaissé.