Amical : le PSG battu aux tirs au but par l'Inter Milan

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Inter PSG Amical 2019
Kylian Mbappé n'a pas trouvé la faille face à l'Inter. | ÄFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

A une semaine du Trophée des Champions, le PSG était parti pour s'imposer dans son troisième match de préparation mais le club de la capitale a été rejoint dans le temps additionnel par l'Inter Milan samedi (1-1). Dans la séance de tirs aux buts qui a suivi, ce sont les Italiens qui ont pris le dessus (6-5).

C'était très mal parti, mais le Paris Saint-Germain a fait la course en tête face à l'Inter Milan samedi. Les hommes de Thomas Tuchel ont bien cru s'en tirer avec un succès sur la plus petite des marges (1-0). Mais Samuele Longo a arraché l'égalisation au bout du temps additionnel (94'). C'est Thilo Kehrer avait ouvert le score en déviant légèrement un coup franc de Pablo Sarabia de la tête (41'). Les deux équipes se sont départagées aux tirs au but et ce sont les Nerazzurri qui en sont sortis vainqueurs (6-5).

Jusque-là irréprochable et même salvateur, Alphonse Areola n'a pas réussi à arrêter le moindre penalty. Le seul manqué adverse est à mettre à l'actif d'Antonio Candreva. Alors que l'international italien avait la balle de match au bout du pied, sa tentative insolente de panenka a rebondi sur la barre. Côté parisien, ce sont les ratés d'Adil Aouchiche et Arthur Zagre qui ont pesé dans la balance.

Le fil du match

Au coup d'envoi, Thomas Tuchel avait opté pour un schéma semblable aux deux premiers matches amicaux contre Dresde (6-1) et Nuremberg (1-1). Le technicien allemand a aligné ce qui ressemblait à un 3-4-1-2. Areola dans les buts, une défense à trois avec Kehrer, Diallo et Kurzawa, Meunier et Bernat sur les côtés. Dans l'entre-jeu, la paire Herrera - Verratti a été reconduite. Sarabia et Draxler ont alterné au poste d'électron libre, offrant un soutien à Mbappé devant. Pressenti comme probable titulaire, Edinson Cavani a débuté sur le banc.

Dans le premier quart d'heure, le PSG a été maintenu en vie par Alphonse Areola, récemment confirmé gardien numéro 1 du club. L'international français a enchaîné les parades, réparant les errances d'Abdou Diallo et d'un Layvin Kurzawa à deux doigts de marquer contre son camp (12'). La défense parisienne a aussi  joui d'un peu de chance. Lancé dans la profondeur, Ivan Perisic s'est emmêlé les pinceaux alors qu'il partait seul au but (14'). 

De retour des vestiaires avec un avantage au score de 1-0, les Parisiens ont encore pu compter sur Areola par deux fois (45', 49'). Les débats se sont équilibrés par la suite, en même temps que les deux formations ont fait tourner en offrant du temps de jeu aux jeunes. Mais au bout du temps additionnel, le gardien parisien se troue face à Longo (94') et continue sur sa lancée aux tirs au but. Sur les sept tirs milanais, Areola a systématiquement été pris à revers.