Amical : Equipe invaincue en 2019, joueurs contaminés, novembre 2013... ce qu'il faut savoir de la sélection ukrainienne, adversaire des Bleus

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
L'équipe d'Ukraine fait son retour au stade de France pour la première fois depuis novembre 2013
L'équipe d'Ukraine fait son retour au stade de France pour la première fois depuis novembre 2013 | ANATOLII STEPANOV / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Avant de continuer son parcours en Ligue des Nations, l'équipe de France affronte la sélection ukrainienne ce mercredi soir en match amical au Stade de France. Un adversaire qui se présente avec un effectif totalement recomposé en raison de blessures ou de contaminations à la Covid-19. Malgré tout, les Bleus devront se méfier de cette équipe qui ne s'est pas inclinée une seule fois en 2019. Voilà ce qu'il faut savoir sur l'Ukraine avant le match amical de ce soir.

• Une équipe largement décimée

C'est un effectif ukrainien totalement remanié qui se présente au Stade de France ce soir pour affronter les Bleus. Sur les 23 joueurs sélectionnés en septembre pour affronter la Suisse et l'Espagne, seuls 11 sont encore présents. La faute à de nombreuses blessures et surtout des cas de contamination à la Covid-19 chez plusieurs joueurs. Le capitaine Andriy Pyatov et Taras Stepanenko ont en effet été testés positifs au coronavirus, provoquant une mise en quarantaine de tout l'effectif du Shakhtar Donetsk. Résultat, quatre autre joueurs du club (Matvienko, Kovalenko, Marlos et Júnior Moraes) n'ont pas pu rejoindre la sélection.

En France, l'Ukraine ne comptera qu'un gardien puisque trois des quatre portiers sélectionnés (Pyatov, Lunin et Pankiv) ont été testés positifs à la Covid-19. Les Jaune et Bleu présentent donc une sélection inexpérimentée, avec seulement 13 sélections par joueur en moyenne, 9 si l'on enlève les 88 capes du vétéran Andriy Yarmolenko (contre 31 sélections en moyenne pour les Bleus). L'équipe de France devra donc profiter de ces nombreuses absences pour tenter de s'imposer face à cette sélection ukrainienne.

• Invaincue en 2019

Sans l'épidémie de Covid-19, la sélection ukrainienne aurait été l'une des équipes les plus sûres de son fait à l'Euro 2020. Et pour cause : en 2019, elle n'a pas perdu un seul match en dix rencontres et a fait partie des meilleures équipes de la campagne d'éliminatoires pour l'Euro. Les Ukrainiens ont ainsi terminé premiers de leur groupe B, avec six victoires et deux nuls en huit matches, devant le champion d'Europe, le Portugal !

à voir aussi Équipe de France : six joueurs de l'Ukraine, dont deux positifs au Covid-19, manqueront le match amical face à la France Équipe de France : six joueurs de l'Ukraine, dont deux positifs au Covid-19, manqueront le match amical face à la France

Depuis 2018, l'Ukraine n'a perdu que deux matches : contre la Slovaquie (1-4) il y a deux ans, et contre l'Espagne il y a un mois (0-4) à l'occasion de la 2e journée de la Ligue des Nations. Une compétition dans laquelle l'Ukraine a été promue pour cette deuxième édition. La sélection d'Europe de l'Est y affronte dans le groupe 4 l'Espagne, la Suisse et l'Allemagne.

• Un sélectionneur bien connu

Meilleur buteur de l'histoire de la sélection ukrainienne, vainqueur de la Ligue des champions en 2003 avec l'AC Milan, Ballon d'Or en 2004... Andriy Shevchenko n'est plus à présenter. En 2016, l'ancien attaquant a fait ses grands débuts en tant qu'entraîneur en devenant le sélectionneur de l'Ukraine. Une mission difficile à la suite d'un Euro 2016 complètement raté, à l'issue duquel il avait été désigné responsable des mauvais résultats par certains observateurs puisqu'il occupait le poste d'adjoint du sélectionneur de l'époque.

à voir aussi Football : la jauge à 1000 places pour France-Ukraine au Stade de France a été actée Football : la jauge à 1000 places pour France-Ukraine au Stade de France a été actée

"Plus c'est dur et plus ma motivation est grande. Je voulais réussir avec l'équipe nationale et je croyais dans les joueurs", avait affirmé Shevchenko lors d'une interview à l'AFP en 2019 suite au beau parcours de son équipe en éliminatoires pour l'Euro 2020. Au-delà de la qualification acquise pour le prochain championnat d'Europe des nations, l'ancien buteur de l'AC Milan a surtout su donner une identité de jeu à sa sélection, une équipe joueuse et portée vers l'avant.

• Quelques joueurs à suivre

La sélection ukrainienne devra se passer pour ce match contre l'équipe de France de plusieurs de ses cadres qui évoluent notamment au Shakhtar Donetsk. Mais la Zbirna compte tout de même quelques joueurs de talent qu'il faudra suivre de près ce soir lors de cette rencontre amicale. À commencer par le plus connu d'entre eux : Ruslan Malinovskyi (29 sélections, 5 buts). Milieu offensif de l'Atalanta depuis plus d'un an, Malinovskyi s'est révélé la saison dernière en jouant les joker de luxe dans l'équipe de Gian Piero Gasperini et en participant au bon parcours du club en Ligue des champions. Sa patte gauche, qui lui a notamment permis d'inscrire un missile contre la Lazio en juin dernier, sera à surveiller de près.

Autre joueur à observer : Viktor Tsygankov (21 sélections, 3 buts). Ailier du Dynamo Kiev, Tsygankov est considéré par de nombreux observateurs ukrainiens comme l'un des meilleurs joueurs - si ce n'est le meilleur - de sa génération. Alors qu'il fêtera ses 23 ans dans un mois, ce prodige pourrait rapidement rejoindre un club des cinq grands championnats européens s'il venait à confirmer tout son potentiel. Son coéquipier au Dynamo Kiev, le latéral gauche Vitaliy Mykolenko, est également considéré comme un grand espoir du football ukrainien après avoir débuté en sélection à l'âge de 19 ans. À noter la présence dans la sélection d'Ilya Zabarnyi, défenseur central de 18 ans du Dynamo Kiev, qui a joué son premier match en professionnel le 11 septembre dernier.

• France-Ukraine, point de départ de l'aventure des Champions du monde

Le dernier passage de la Zbirna au Stade de France devrait rappeler quelques mauvais souvenirs aux supporters ukrainiens. En novembre 2013, l'équipe de France avait renversé la tendance d'un barrage pour la Coupe du monde 2014 grâce à un doublé improbable de Mamadou Sakho (3-0). Depuis ce match, la France et l'Ukraine ne se sont plus rencontrés. Depuis ce match surtout, Didier Deschamps a construit un groupe qui n'a cessé de grandir jusqu'au titre mondial. De leur côté, les Jaune et Bleu ne se sont imposés qu'une fois en neuf matches contre la France. C'était lors du match aller en novembre 2013 (2-0). France et Ukraine se sont affrontées deux fois en match amical, pour deux victoires des Bleus, en juin 2004 (1-0) et en juin 2011 (4-1). Ce soir, au Stade de France, l'équipe de Didier Deschamps devra confirmer ses statistiques face à la sélection de Shevchenko.