Amical : avec un Gareth Bale buteur, le Real Madrid domine Arsenal aux tirs aux but

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Gareth Bale
Gareth Bale | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Sur le départ du Real Madrid, en froid avec son entraîneur Zinédine Zidane, Gareth Bale a contribué à la victoire du Real Madrid face à Arsenal, ce mercredi, dans le cadre de l'International Champions Cup (2-2, 3-2, t.a.b). Buteur, le Gallois a permis aux merengues de revenir dans la partie, avant de s'imposer aux tirs aux but.

Battu par le Bayern Munich pour son premier match de l'International Champions Cup, le Real Madrid a bien réagi dans la nuit de mardi à mercredi, en s'imposant face à Arsenal avec, surprise, un Garteh Bale buteur. Rapidement menés 2-0 par Arsenal, les merengues ont fait preuve de caractère pour revenir au score et arracher une victoire aux tirs au but (2-2, 3-2 t.a.b). 

L'attaquant gallois, qui n'était pas dans le groupe samedi lors de la défaite face au Bayern Munich car il ne souhaitait pas participer à la rencontre, selon Zinédine Zidane, est cette fois entré en jeu à la mi-temps. C'est lui qui a permis à son équipe de rapidement revenir au score, avant de s'illustrer de l'autre côté du terrain en arrêtant un tir anglais sur sa ligne de but.

"Il a fait un bon match et je suis content pour lui", a sobrement commenté Zidane après le match. "Je ne sais pas ce qui va se passer, pour l'instant il est avec nous", a-t-il ajouté, dans un ton différent de celui utilisé samedi quand il avait dit "espérer" le départ rapide de l'ancien joueur de Tottenham, "pour le bien de tous". "Ça n'a rien changé", a-t-il simplement précisé mardi.

Lacazette et Aubameyang buteurs

Tout avait pourtant bien commencé pour les Gunners au FedEx Field, l'enceinte qui accueille habituellement l'équipe de football américain des Washington Redskins. Arsenal, qui restait sur deux victoires (face au Bayern Munich et à la Fiorentina) lors de ses deux premiers matches de l'International Champions Cup, tournoi américain amical d'avant-saison, a ouvert le score à la 10e minute grâce à un penalty d'Alexandre Lacazette.

En supériorité numérique après l'exclusion du défenseur madrilène Nacho, les Londoniens ont doublé le score quand l'attaquant français a joliment lancé dans la profondeur son compère Pierre-Emerick Aubameyang, qui n'a eu qu'à dribbler Navas et glisser le ballon au fond des filets (2-0, 24e). Mais l'exclusion du défenseur d'Arsenal Sokratis avant la mi-temps a relancé les Madrilènes.

Sous l'impulsion des joueurs entrés en jeu à la pause, les Madrilènes sont revenus en score en trois minutes. Bale, mis au placard par Zidane depuis son retour à Madrid au printemps dernier, a marqué un but de renard à la 56e, alors qu'il évoluait à la pointe de l'attaque madrilène.

Trois minutes plus tard c'est l'attaquant espagnol Marco Asensio, servi par Marcelo, qui a permis au Real de recoller au score, avant de sortir sur blessure quelques instants après et d'être évacué du stade dans une ambulance. Les occasions se sont ensuite succédé des deux côtés, sans qu'aucune équipe ne parvienne à faire le break.

Le Real l'a finalement emporté aux tirs au but, 3 à 2. Madrid alignait au coup d'envoi ses recrues Eden Hazard, Luka Jovic et Ferland Mendy. Le défenseur français Raphaël Varane est rapidement entré en jeu, à la place de Jovic, pour pallier l'exclusion de Nacho.

AFP