Allemagne Schalke Dortmund 092010
Les joueurs de Schalke ne s'en sortent pas | AFP - Patrick Stollarz

Schalke touche déjà le fond !

Publié le , modifié le

Malgré son recrutement "impressionnant", Schalke 04, dauphin du Bayern Munich en mai, a concédé dimanche lors de la 4e journée du Championnat d'Allemagne sa 4e défaite consécutive et cette fois face à Dortmund (3-1) dans un derby à sens unique. Schalke 04 lanterne rouge, le Bayern Munich 9e, Mayence leader ! C'est le surprenant scénario de la Bundesliga après un mois de compétition.

Sans Manuel Neuer, Schalke 04, battu à Lyon (1-0) en Ligue des champions mardi, aurait pu être mené 4-0 après 45 minutes, mais l'international allemand, abandonné par une défense fantomatique, n'a concédé qu'un seul but sur un tir de  Shinji Kagawa (20). Après un bref sursaut des locaux, le Japonais doublait la marque (58e). Schalke 04 terminait la rencontre à dix après l'exclusion du Français Nicolas Plestan (60e), concédait un 3e but (89e), avant qu'Huntelaar n'ouvre son compteur en Bundesliga (90e). La situation est grave pour Magath et Schalke 04 qui, comble de  l'humiliation, est désormais à égalité avec Dortmund en nombre de victoires (27  chacun) dans le derby de la Ruhr. "C'est notre pire match de la saison. Il faut réagir le plus rapidement possible, mais je ne veux plus parler de nos objectifs pour cette saison", a reconnu Magath, abattu.

Les deux autres rencontres de dimanche se sont soldées par des nuls:  Hambourg a arraché à la 88e min un point (1-1) sur le terrain de son voisin St. Pauli, tandis que le Bayer Leverkusen a perdu son buteur Stefan Kiessling sur  blessure devant Nuremberg (0-0). Samedi, Mayence s'est emparé pour la première fois de son histoire de la  première place en dominant un Werder Brême méconnaissable (2-0).

Le surprenant leader, seule équipe à avoir fait un sans-faute avec 12  points, devance Hoffenheim, tenu en échec à Kaiserslautern (2-2) et prochain  adversaire du Bayern Munich lors de la 5e journée programmée mardi et mercredi. Les Bavarois, malgré un Franck Ribéry très affûté, se sont encore cassés les  dents sur la défense de Cologne (0-0) qui ne s'est jamais incliné à  l'Allianz-Arena.

Gilles Gaillard