Franck Ribéry
Franck Ribéry lors de la remise du Ballon d'or 2013 à Cristiano Ronaldo | AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI

Ribéry entendu comme témoin dans une affaire de proxénétisme

Publié le , modifié le

Au moment même où Franck Ribéry retrouvait le chemin de l'entraînement au Bayern Munich, le magazine Closer faisait état de son audition, le 26 novembre dernier, comme "simple témoin" par la brigade de répression du proxénétisme (BRP). Une source policière a confirmé à l'AFP cette audition: "Il est ressorti libre et aucune charge n'a été retenue contre lui".

"Il a, simplement et spontanément, répondu à une enquête de police sans  qu'il ne soit visé personnellement par les faits aujourd'hui relatés. Monsieur  Franck Ribéry n'a commis aucune infraction d'aucune sorte et toute information  contraire, serait purement mensongère", a réagi dans un communiqué son avocat  Me Carlo Alberto Brusa. "La manière insidieuse avec laquelle cette information est présentée et  l'assimilation de cette audition à une enquête de prostitution, associée, en  outre, à l'affaire 'Zahia' a pour effet de dresser une présentation calomnieuse des faits relatés qui porte préjudice à l'image de Monsieur Franck Ribéry",  insiste l'avocat qui précise que "toute information en ce sens, qui n'aurait  donc pour but que de salir" la réputation du joueur, fera l'objet d'une  procédure judiciaire immédiate".

Selon le magazine Closer, l'enquête préliminaire concernerait un réseau de prostitution international, et aurait été ouverte voici huit mois à la demande du parquet de Paris.