Franck Ribéry, Bayern Munich
Franck Ribéry | CHRISTOF STACHE / AFP

Ribéry confiant pour le Ballon d'Or

Publié le , modifié le

Franck Ribéry a assuré qu'il restait confiant dans la course au Ballon d'Or Fifa qui sera remis le 13 janvier prochain. Pourtant la prolongation des votes jusqu'au 29 novembre pourrait jouer en sa défaveur au profit de Cristiano Ronaldo.

S'il était parmi les grands favoris du Ballon d'Or jusqu'au 19 novembre, Franck Ribéry pourrait bien être déçu le 13 janvier prochain. Car en claquant un triplé décisif contre la Suède lors du barrage retour de la Coupe du monde, Cristiano Ronaldo a frappé fort. Très fort. Suffisamment fort pour faire réouvrir les votes pour la récompense individuelle suprême en football? Non selon la Fifa, qui a bien réouvert les votes, mais en raison d'un manque de votants. Quoiqu'il en soit, cette prolongation pourrait bien être un tournant décisif dans cette élection qui était bien plus ouverte que lors des saisons précédentes, en raison des blessures de Lionel Messi, lauréat des quatre dernières éditions. Assez ouverte pour que Ribéry, auteur d'un triplé historique avec le Bayern (Ligue des champions, championnat allemand et Coupe d'Allemagne), apparaisse parmi les favoris potentiels. "Je n'ai aucune crainte, je suis confiant, explique le Français. J'ai fait  tout ce qu'il fallait. Maintenant il y a un vote, attendons le résultat".

Ronaldo marque, mais Ribéry "aussi"

Confiant, le joueur sent toutefois le souffle de Ronaldo se rapprocher. Si Ribéry n'a jamais été un grandissime favori, le lobby franco-français et ses prestations majeures depuis le début de la saison pouvait avoir un poids. Mais, le souci, c'est que Ronaldo lui aussi a haussé clairement son niveau en inscrivant son 10e but du mois de novembre en Liga contre Almeria. Et ce en trois minutes, avant de se blesser. De quoi le placer comme grand favori pour le Ballon d'Or. A la question +Craignez-vous que le trophée vous passe sous le nez ?+, "Kaiser Franck" répond: "Non, honnêtement, pas du tout. Ce qui était important  pour moi, pour la continuité, pour gagner ce Ballon d'or, c'était de me qualifier avec l'équipe de France". "Jusqu'à maintenant, je n'ai pas connu d'échec, poursuit-il. J'ai été performant toute l'année en sélection et en club, j'ai été constant. Après mon trophée de meilleur joueur d'Europe, j'ai confirmé. Ce qu'on a fait l'année dernière avec le Bayern, c'est historique (vainqueur de la Ligue des champions, du championnat allemand et de la Coupe d'Allemagne)". "Certes, Cristiano Ronaldo marque des buts, mais moi aussi. Certes, il  marque plus que moi, mais on n'a pas le même profil de jeu. Si on regarde mes performances sur toute l'année, j'ai fait la différence. Peut-être que je ne marque pas toujours, mais je mets le feu dans la défense", conclut-il. Reste à savoir si cela suffira à convaincre...