Coupe Allemagne Bayern Munich Werder Brême Franck Ribery joie 05 2010
Franck Ribery (Bayern Munich) | AFP - Lennart Preiss

Qui pour faire trembler le Bayern Munich ?

Publié le , modifié le

La Bundesliga reprend ces droits. A l'aube de la reprise du championnat, ce vendredi, le Bayern Munich se présente comme le grand favori à sa propre succession sur le trône de champion. Schalke 04, le Werder Brême et Wolfsburg se mettront à la chasse du club bavarois tandis que le Bayer Leberkusen aura aussi sa carte à jouer. Loin de ces rêves de conquête, les deux promus que sont St.Pauli et Kaiserlautern ne viseront pas autre chose que le maintien.

Depuis juillet, mois durant lequel la Nationalmannschaft a brillé lors du Mondial et terminé sur la plus petite place du podium en Afrique du Sud, l'effervescence est un peu retombée en Allemagne. Mais l'exaltation que provoque le ballon rond risque de refaire surface avec la reprise de la Bundesliga, ce vendredi, qui, pour son ouverture, offre un choc entre les deux derniers champions, le Bayern Munich et Wolfsburg. Cette rencontre donne alors l'occasion de s'interroger sur l'identité des prétendants au titre, promis à une course effrénée pour s'emparer du "Schale", le trophée remis aux champions.

Le Bayern Munich, leader incontesté ?

Finaliste de la dernière Ligue des Champions remporté par l'Inter Milan (2-0), le Bayern Munich se présente, une nouvelle fois, comme le principal favori pour soulever le trophée cette saison. Avec ses huit internationaux allemands (Butt, Lahm, Badstuber, Schweinsteiger, Kroos, Klose, Müller, Gomez) et ses trois Néerlandais, vice-champions du monde (Robben, van Bommel, Braafheid), le club bavarois est paré pour s'attaquer sans problème au sommet du championnat. Et se montre confiant. Malgré la blessure de Robben, absent au moins jusqu'en octobre, les dirigeants du Bayern se sont passés de renforts, jugeant inutile de recruter durant l'intersaison. Les Rouge et Blanc ne doutent de rien, à l'image de leur entraîneur, Louis van Gaal, prévenant que ses hommes ne tarderont pas cette saison à trouver leurs marques et engranger les premières victoires. "Certains joueurs n'évoluaient pas à leur poste de prédilection comme Badstuber et d'autres seront plus en forme physiquement comme Ribéry", explique le Néerlandais. Contre Wolfsburg, Franck Ribéry sera très attendu. Après une saison en demi-teinte, gêné par de multiples blessures et tourmenté par une affaire extra-sportive, le Français a clôt son année noire par le fiasco sud-africain avec l'équipe de France. L'ancien marseillais aura alors à cœur de se racheter. Pour le bonheur des uns, et le malheur des autres...

Schalke en tête de meute

Echouant à cinq longueurs du Bayern et de sa première place l'an passé, Schalke 04 tentera de gagner en régularité cette saison. En dépit de nombreux départs, notamment celui de l'attaquant Kevin Kuranyi (Dinamo Moscou), la bande de Felix Magath attend beaucoup de l'arrivée des ex-Madrilènes Raul et Metzelder pour offrir, peut-être, un titre de champion d'Allemagne à leurs supporters, privés de cette joie depuis 1958. Wolfsburg pourra compter sur son attaque prolifique composée du Brésilien Grafite et d'Edin Dzeko pour mettre à mal les défenses adverses. Armin Veh, nouvel entraîneur du HSV, ne sait pas encore ce que vaut réellement son attaque. Car à Hambourg, l'heure est encore à l'appréciation. L'ancien technicien de Wolfsburg profitera alors du début du championnat pour découvrir la véritable valeur de ses joueurs.

Le Werder Brême s'est vu quant à lui délesté de son meneur de jeu, Mesut Özil, parti rejoindre son compatriote Sami Khedira au Real Madrid. Le club hanséatique, qui a l'ambition de faire bonne figure en championnat comme en coupe d'Europe, tentera alors de combler le départ de son maître à jouer par une cohésion collective encore plus forte. A moins qu' Hatem Ben Arfa débarque d'ici la fin du mercato…

Avec Ballack, le rêve est permis

Pointant à la quatrième passe la saison passée et toujours à la recherche de son premier titre de champion, le Bayer Leverkusen a enregistré cet été le retour de l'emblématique Michael Ballack. Avec une défense verrouillée par Hyypia, un entrejeu dirigé par Ballack et une attaque mené par Kiessling, auteur de 21 buts l'an dernier, les Rouge et Noir se présentent comme un sérieux concurrent au titre. Et espèrent, d'ici quelques années, retrouver les sommets européens.

Que valent les deux petits poucets ?

St.Pauli et Kaiserlautern, les deux promus, feront leur entrée en championnat sur la pointe des pieds. Onze ans après avoir quitté l'élite, les Palatins auront pour mission cette saison de se maintenir dans les flots de la Bundesliga. Si la mission s'avère délicate pour le club de la Rhénanie, elle confine à l'exploit pour le petit St.Pauli.

Par Rayan Ouamara