Ronaldo et Messi
Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi, lequel finira meilleur buteur ? | PIERRE-PHILIPPE MARCOU - AFP

Qui pour être roi d'Espagne ?

Publié le , modifié le

Un mano-à-mano entre le Real Madrid et Barcelone. Voilà à quoi devrait, une nouvelle fois, ressembler la Liga cette année. Derrière le Real et le Barça, les autres formations tenteront d'exister dans une saison qui sera marquée par le retour dans l'élite du Celta Vigo et et du Deportivo La Corogne.

Habituée au duel au sommet Real-Barça, l'Espagne a connu une petite révolution l'an passé. Le Real de José Mourinho a devancé le Barça pour la première fois depuis trois ans. A l'aube de la nouvelle saison, on n'imagine pas le titre échappé à l'une de ces deux formations. Du côté du champion, on a fait dans la sagesse cet été même si l'arrivée de Modric semble inéluctable. La dernière saison record (121 buts, 100 points) a donné énormément de confiance aux Merengues mais l'obsession de la 10e Ligue des Champions du club pourrait amener Mourinho à privilégier les joutes européennes. Malgré tout la richesse de l'effectif madrilène, qui devrait toutefois connaître quelques départs (Kaka, Sahin) permettra au technicien portugais de viser un fabuleux doublé Liga-Ligue des Champions. Cristiano Ronaldo, battu dans la course au titre de meilleur buteur la saison dernière, aura à cœur de terminer l'année en trombe pour tenter de faire basculer la balance en sa faveur dans la au ballon d'Or.

Le Barça fait sa mue

Le rival catalan a connu un changement de grande importance cet été. Après quatre années de succès en tout genre, Pep Guardiola a décidé de quitter le FC Barcelone. Si la continuité sera assurée par Tito Vilanova son ancien adjoint qui le remplacera à la tête des Blaugranas, l'aura de "Pep" manquera cruellement dans les coursives du Camp Nou. Pour la première fois depuis 2008, le Barça arriverait presque dans le rôle d'outsider à la victoire finale en Liga. Attention tout de même au retour de David Villa qui avait manqué à son équipe dans la deuxième partie de saison et à l'arrivée de Jordi Alba. Orphelin d'Eric Abidal, le côté gauche de la pelouse du Camp Nou retrouvera enfin un locataire permanent avec la révélation de l'Euro 2012 côté espagnol.

Une (seule) place à prendre

Pour les autres, il faudra tenter d'exister dans l'ombre des deux géants. Valence, l'Atletico Madrid ou Malaga ont le profil pour occuper la dernière marche du podium. Valence a chamboulé son effectif avec l'arrivée de cinq joueurs dont Gago, Joao Pereira et Andres Guardado. Le défi pour Mauricio Pellegrino, le nouvel entraîneur; sera de faire prendre la mayonnaise autour de son arme fatale, l'attaquant espagnol Roberto Soldado. Falcao et ses coéquipiers de l'Atletico auront pour tâche de transposer leur performance européenne (deux Ligue Europa en trois ans) sur la scène nationale. Pour Malaga, l'été a été mouvementé. Les propriétaires Qataris ont arrêté d'injecter de l'argent dans le club. Aussi les dirigeants ont dû se séparer de Cazorla et Rondon et ce n'est pas être pas fini (Toulalan…). Du côté des autres équipes, on notera le retour dans l'élite du Celta Vigo, du Deportivo La Corogne et de Valladolid qui n'auront qu'un objectif: pérenniser leur place dans l'élite.

Un choc pour commencer

Hasard du calendrier ou non, la première journée réserve d'entrée un choc entre le Real Madrid et Valence. Une rencontre qui servira de test ultime pour les deux formations alors que dans le même temps Tito Vilanova fera ses grands débuts au Camp Nou face à la Real Sociedad de Philippe Montanier. Une rencontre qui sera scrutée par tous les suiveurs du Barça, impatient de voir quelle "griffe" le nouveau coach va apporter à son Barça. Que la fête commence !