Pourquoi Paul-Georges Ntep peut devenir le Aubameyang de Wolfsburg

Pourquoi Paul-Georges Ntep peut devenir le Aubameyang de Wolfsburg

Publié le , modifié le

Transféré ce lundi officiellement de Rennes à Wolfsburg avec un contrat de quatre ans à la clé, Paul-Georges Ntep marche sur les traces d'autres anciens attaquants de Ligue 1 qui ont brillé en Bundesliga. Pierre-Emerick Aubameyang, ou Anthony Modeste sont les derniers à avoir réussi leur intégration dans le championnat d'Allemagne, pour en devenir des stars.

La vitesse

Franck Ribéry, comme Pierre-Emerick Aubameyang ou Ousmane Dembélé ont pour principal point commun d'aller très vite balle au pied. Paul-Georges Ntep a un profil comparable, avec de la vitesse et de la technique. Après s'être frottés aux rudes défenses françaises, et à leurs plans de jeu souvent défensifs, tous ont trouvé outre-Rhin un terrain de jeu extraordinaire pour faire parler leur instinct offensif. 

Aubameyang avait inscrit 31 buts en 62 matches sous le maillot de Saint-Etienne. Aujourd'hui, il a dépassé la barre des 100 réalisations avec le Borussia Dortmund depuis 2013. La barre des 100 a également été franchie par Franck Ribéry avec le Bayern Munich, mais l'ancien Marseillais (qui avait marqué 18 buts en 89 matches avec l'OM en deux saisons) est en Allemagne depuis 2007 (près de 340 matches). 

Après ses échecs à Bordeaux, Bastia ou encore en Angleterre, Anthony Modeste, ancien espoir français, a enfin décollé en Allemagne. En deux saisons à Hoffenheim, il s'est fait remarquer avec 23 réalisations. Depuis deux ans, il est à Cologne, et ses 33 buts en 54 matches (13 en 16 matches depuis le début de cette saison) font de lui le meilleur artilleur du club. Arrivé l'été dernier à Dortmund en provenance de Rennes, Ousmane Dembélé s'est déjà fait une petit place au soleil. A Rennes, Ntep a disputé 74 matches, pour 18 buts et 14 passes décisives. Qu'en sera-t-il dans un an  sous ses nouvelles couleurs ?

Voilà les exemples à suivre pour PGN, sous la houlette du Français Valérien Ismaël qui dit de lui: "Avec Paul-Georges nous allons améliorer notre qualité dans les couloirs. Il est rapide comme une flèche, doué techniquement et possède déjà une énorme expérience, malgré son jeune âge. Avec lui, nous allons être plus flexibles tactiquement, et plus forts offensivement".

L'envie de tout renverser

"Je suis triste aussi parce que je n'ai pas accompli ce que je voulais avec le Stade Rennais", a déclaré Paul-Georges Ntep sur le site de son ancien club. "J'ai montré de bonnes choses mais je n'ai pas réussi à confirmer sur la durée à cause de choses qu'on ne contrôle pas comme une blessure ou une fracture de fatigue." Garçon intelligent et très souriant, parfois chambreur, il est doté d'un très fort caractère qui lui a parfois joué des tours. Mais c'est surtout un gagneur et un perfectionniste, qui possède encore une marge de progression importante, sa carrière ayant été ralentie par plusieurs petits problèmes physiques ces trois dernières années.

Après un début de saison délicat dans le nouveau collectif de Christian Gourcuff, Ntep avait trouvé la bonne carburation. La fusée semble lancée.

Un collectif mal en point

Quatre petites victoires en 16 matches,  seulement 15 buts inscrits en championnat, Wolfsburg est loin de son rythme habituel cette saison. En laissant partir pour le PSG son étoile montante, Julian Draxler, recruté la saison précédente à Schalke, le club a fait une bonne affaire financière. Et avec des prestations moins convaincantes et seulement 1 but en 17 rencontres, l'international allemand pesait moins que par le passé.

Englué en milieu de classement (13e), le VFL s'est renforcé avec Ntep, mais aussi Malli, venu de Mayence, Bazoer de l'Ajax. C'est dans ce contexte que l'ancien Rennais va découvrir ce nouveau championnat. Est-ce que les six prochains mois peuvent être pire ? Pour Valérien ismaël, son entraîneur, il ne vaut mieux pas. Le club vice-champion d'Allemagne et vainqueur de la Coupe nationale en 2015 ne peut pas se le permettre. Paul-Georges Ntep a un boulevard pour s'installer à la pointe de l'attaque et devenir la nouvelle coqueluche de la Volkswagen-Arena.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze