Allemagne Mayence Bo Svensson 092010
Bo Svensson (Mayence) | AFP - Andreas Gebert

Mayence reprend son bien

Publié le , modifié le

Mayence est repassé en tête du Championnat d'Allemagne grâce à sa victoire sur le terrain du Bayer Leverkusen (1-0) dimanche lors de la 9e journée, tandis que Dortmund a du se contenter du nul à domicile devant Hoffenheim (1-1). Vendredi, le Bayern Munich et Hambourg s'étaient séparés sur un 0-0.

Mayence n'a pas dit son dernier mot: alors que sa première défaite de la saison le week-end dernier devant Hambourg (1-0) annonçait pour beaucoup des lendemains difficiles, le petit club de la Forêt noire a digéré sans mal ce faux-pas. Certes, sa victoire à Leverkusen sur un but d'Ivanschitz (70) n'a pas l'éclat de ses précédents succès devant Brême (2-0), le Bayern Munich (2-1) ou Hoffenheim (4-2), mais elle lui permet de totaliser 24 points, soit deux de plus que Dortmund, leader avant cette 9e journée, et le double du Bayern Munich !

Son avance sur le Borussia aurait pu être plus important si le club de la Ruhr n'avait pas arraché l'égalisation dans le temps additionnel. Trois jours après avoir concédé l'égalisation contre le Paris SG (1-1) en fin de rencontre d'Europa League, Dortmund s'est vengé: il lui a fallu attendre la 93e min, un coup-franc généreusement accordé et un superbe tir du Brésilien Antonia da Silva pour écoeurer Hoffenheim qui menait depuis la 9e minute. L'affiche de la 10e journée entre Mayence et Dortmund dimanche prochain s'annonce palpitante.
La dernière rencontre programmée dimanche a vu Stuttgart dominer St. Pauli (2-0), une victoire qui a permis au VfB d'abandonner la dernière place à Cologne et de bondir à la 14e place.

Cologne, battu par Hanovre (2-1) samedi, a sans surprise annoncé dimanche le limogeage de son entraîneur Zvonimir Soldo, en poste depuis juillet 2009. Deux autres clubs de l'ouest de l'Allemagne sont dans la tourmente, Mönchengladbach (17e), étrillé par le Werder Brême (4-1), et Schalke 04, 16e après son nul à Francfort (0-0). La situation du Bayern Munich n'est pas aussi catastrophique, mais reste inquiétante: le champion en titre, privé de six titulaires, a ramené au courage un point d'Hambourg (0-0), mais compte 12 points de retard sur Mayence. Son président Karl-Heinz Rummenigge a répété qu'il avait toute confiance en Louis van Gaal.

AFP