Lewandowski dos dormtund 042013
Lewandowski | AFP

Lewandowski veut faire gagner Dortmund

Publié le , modifié le

Après un été de dispute avec Dortmund, Robert Lewandowski affirme dans la presse que le sujet de son transfert au Bayern est "clos" et qu'il est concentré sur la quête de titres pour sa "dernière saison" au Borussia. "Cet été, j'étais déçu et amer. Mais les différents sont effacés et le sujet (du transfert) est clos. Ce qui compte maintenant, ce sont les titres", affirme l'attaquant polonais de 24 ans dans un entretien au magazine Sport Bild. "Ce sera ma dernière saison à Dortmund", ajoute-t-il en référence à son contrat expirant en mai 2014.

Le natif de Varsovie a "les trois titres" dans le viseur après une saison  qui a vu Dortmund subir la loi du Bayern pour échouer vice-champion tant en  Bundesliga qu'en Ligue des champions. En Bundesliga, Lewandowski prédit "une grosse bataille jusqu'à la fin du  championnat" avec évidemment le Bayern Munich "qui a un fabuleux effectif" mais  où "il faudra peut-être du temps pour que tout se mette en place". 

Belle augmentation de salaire

Il considère que le BVB est "mieux armé que l'an dernier" en dépit du  départ en Bavière de Mario Götze. "Avec (les recrues) Pierre-Emerick  Aubameyang, Sokratis et Henrikh Mkhitaryan, on a un collectif meilleur que la  saison dernière", assure-t-il. Dortmund a remporté ses deux premiers matches de la saison, avec notamment  un triplé d'Aubameyang en ouverture à Augsbourg (4-0), et occupe la place de  leader du championnat à la faveur d'une meilleur différence de buts par rapport  au Bayern notamment. 

Lewandowski a totalisé une passe décisive et un but (sur pénalty) lors de  la victoire à Augsbourg (4-0), mais a inscrit un but contre son camp samedi  face à l'Eintracht Brunswick (2-1). Il totalise 55 buts en 100 matches de  Bundesliga. A défaut de transfert, Lewandowski a obtenu une augmentation substantielle  de son salaire annuel, de 1,5 à 5 millions d'euros, pour ses dix derniers mois  à Dortmund, avait indiqué le Spiegel sur son site.

AFP