Robert Lewandowski, l'attaquant du Bayern Munich, auteur d'un doublé face à Francfort (3-0).
Robert Lewandowski, l'attaquant du Bayern Munich, auteur d'un doublé face à Francfort (3-0). | AFP

Lewandowski porte le Bayern

Publié le , modifié le

Le Bayern Munich, avec une équipe B mais un Robert Lewandowski en grande forme, a fait un pas de plus vers son troisième titre de rang en disposant samedi de l'Eintracht Francfort (3-0), dernier test avant d’aller à Porto mercredi, en quart aller de la Ligue des champions. A six journées de la fin du championnat, l'équipe de Pep Guardiola porte provisoirement à 13 unités son avance sur Wolfsburg, qui se déplace chez le relégable Hambourg (17e) en soirée.

"La situation est très critique", avait lancé vendredi Guardiola, contraint de composer en raison d'une infirmerie regorgeant de cadres tels Robben, Schweinsteiger, Boateng, Alaba, Benatia... et un Ribéry seulement de retour à l'entraînement. Robert Lewandowski a résolu le casse-tête de son entraîneur. Véritable machine à marquer depuis près de deux mois (9 buts), l'international polonais a claqué un doublé (15e, 66e), dont une première réalisation de classe mondiale. Servi par Thomas Müller, "Levi", dos au but, a lobé son défenseur pour reprendre de volée et fusiller le portier visiteur. Son deuxième but lui a permis de porter à 16 son total de la saison, à une longueur de son coéquipier Robben et trois d'Alex Meier, le canonnier de Francfort absent sur blessure (genou).

Müller, qui s'était vu refuser un but sur un hors-jeu contestable peu avant la pause, s'est vengé en faisant mouche dans un angle des plus fermés (82e). Neuer préservé sur le banc, Pepe Reina, l'un des quatre espagnols alignés (avec Thiago, Bernat et Xabi Alonso), a parfaitement tenu son rôle pour sa deuxième apparition dans la cage bavaroise.

Mönchengladbach et Leverkusen se rapprochent de la C1

Dans le même temps, Mönchengladbach s'est rapproché de la Ligue des champions en survolant le duel des Borussia face à Dortmund (3-1). Cette 15e victoire de la saison permet  au club rhénan de conserver sa 3e place, avec toujours deux longueurs d'avance sur Leverkusen, vainqueur à Mayence (2-3). L'équipe de Lucien Favre n'a mis que 29 secondes pour faire sauter le verrou du BVB, avec Wendt à la conclusion. Peu après la demi-heure de jeu, Herrmann s'est lancé dans une chevauchée depuis son propre camp, pour mystifier la défense borussienne et servir sur sa droite Raffael (2-0,  32e). Nordtveit a offert le troisième but à son public, alors que Gündogan n’a pu que sauver l'honneur des Jaune et Noir, toujours scotchés à la 10e place.

Trois jours après son élimination en Coupe d'Allemagne face au Bayern (3-5  aux t.a.b), Leverkusen a ramené la victoire de Mayence (2-3).  Son (15e),  Kiessling (59e) et l'artiste du coup franc Calhanoglu (73e) ont mis sur la voie royale le club rhénan, qui s'est toutefois fait des frayeurs en concédant deux penaltys dans le dernier quart d'heure. Ces trois points permettent au Bayer de conforter sa 4e place, celle offrant un billet pour les barrages de la C1, avec désormais dix longueurs d'avance sur Schalke, tenu en échec par Fribourg (0-0) et sauvé de la défaite par un penalty non cadré.

Gil Baudu @gbaudu