Timo Werner Leipzig
Timo Werner, double buteur pour Leipzig | THOMAS KIENZLE / AFP

Leipzig gagne et met la pression sur le Bayern

Publié le , modifié le

Et sept victoires consécutives pour Leipzig! Un RB de plus en plus impressionnant s'est imposé en patron (4-1) à Fribourg, prenant provisoirement six points d'avance sur Munich, qui n'a absolument aucun droit à l'erreur samedi à domicile contre Leverkusen.

Karl-Heinz Rummenigge, l'homme fort du Bayern, vexé d'avoir été dépassé par cet insolent promu, avait pourtant tapé du point sur la table dans la semaine: "Il appartient aux équipes supposées plus fortes, le Bayern et Dortmund, d'augmenter la pression", avait-il dit. Mais, après ce match avancé de la 12e journée, ce sont les joueurs de Red Bull qui ont mis une énorme pression sur les Bavarois.
Car l'équipe la plus jeune de Bundesliga a étrenné son costume de leader à Fribourg en jouant comme une bande de vieux briscards: tactiquement bien en place, dominatrice dans les duels, techniquement supérieure et redoutablement efficace devant le but. Et il fallait de la mémoire pour se rappeler que ce match était une rencontre entre promus tant Leipzig, en quatre mois, a largement fait oublier son statut de petit nouveau pour se transformer en épouvantail, toujours invaincu, avec 30 points sur 36 possibles.

Doublé de Werner

C'est le Guinéen de 21 ans Naby Keita, une nouvelle fois énorme en milieu de terrain, qui a ouvert la marque d'un tir somptueux dès la 2e minute. Mais Leipzig ne s'est pas reposé sur cet avantage, asphyxiant son adversaire sous un pressing constant pendant le premier quart d'heure. Contre le cours du jeu, sur un contre, Fribourg parvenait bien à égaliser (Niederlechner, 1-1, 15e), mais Timo Werner, par deux fois, enfonçait rapidement le clou (21e et 35e). Son deuxième but était une démonstration du style de transition rapide et de jeu vers l'avant sans fioriture qu'affectionne Leipzig: un ballon récupéré dans le rond central par Poulsen, une passe rapide et longue dans l'axe vers Forsberg, une prolongation du Suédois toujours tout droit vers Werner, qui débordait le gardien par la gauche (3-1).
Leipzig était bousculé pendant une vingtaine de minutes en début de deuxième période, mais tenait bon derrière avant de retrouver son rythme. Et Sabitzer clôturait le festival à la 79e (4-1).

Leipzig se retrouve donc provisoirement avec six points d'avance sur le Bayern et neuf sur un groupe de cinq équipes: Dortmund, Cologne, Hoffenheim, Berlin et Francfort. Ces poids lourds du championnat seront à la tâche dès samedi pour tenter de ne pas décrocher. Le Bayern accueille le Bayer Leverkusen, battu la semaine passée à domicile par Leipzig (2-3), mais qui vient de se qualifier pour les 8e de finale de la Ligue des Champions. Dortmund aura pour sa part un déplacement à Francfort très difficile et absolument décisif: le perdant, s'il y en a un, reculera à 9 points du leader.

AFP