La joie de Robert Lawandowski (Borussia Dortmund)
La joie de Robert Lawandowski (Borussia Dortmund) | CHRISTOF STACHE / AFP

Le premier doublé du Borussia Dortmund

Publié le , modifié le

Champion record en Bundesliga (81 pts), le Borussia Dortmund courait après le premier doublé Coupe - Championnat de son histoire face à un Bayern Munich revanchard. Pour la troisième fois de la saison, le BvB s'est joué des Bavarois. Et de quelle manière ! Une correction 5-2. A défaut de reprendre la main en Allemagne, le Bayern peut encore régner sur l'Europe en cas de succès samedi prochain contre Chelsea en finale de la C1.

Ce n'est pas une passation de pouvoir mais bien une confirmation. En Allemagne, le Borussia Dortmund porte la culotte de peau. A Berlin, les doubles champions en titre de la Bundesliga ont donné une leçon de football aux Bavarois. Dans le réalisme puis dans le jeu. Dès la 3e minute, l'arrière-garde du Bayern perdait les pédales. Luis Gustavo donnait en retrait mais personne ne réagissait. Blaszczykowski servait tranquillement Kagawa qui marquait dans le but vide (1-0, 3e). Munich tentait de réagir par Gomez. L'international allemand était sans pitié dans un contact avec le portier du BvB Weidenfeller. Quelques minutes plus tard, ce dernier accrochait Gomez dans la surface. Robben transformait le penalty (1-1, 25e). Weidenfeller n'en pouvait plus et sortait sur blessure. Sans son gardien exemplaire, le Borussia retrouvait ses ailes. Débordé, Boateng commettait à son tour l'irréparable dans un tacle désespéré. Hummels marquait malgré le bon plongeon de Neuner (2-1, 41e). Dès lors, le match était plié.

Irrésistible, Dortmund enflammait le stade de Berlin par ses combinaisons joués quasiment les yeux fermés. Juste avant la pause, Lewandowski déviait pour Kagawa qui lui remettait en une touche. L'attaquant se présentait devant Neuner et le trompait d'un tir croisé (3-1, 45e+1). Au retour des vestiaires, Munich tentait de reprendre le contrôle du match tandis que le BvB procédait en contre. Et le Borussia se régalait. Sur l'une de ses nombreuses occasions, Kagawa décalait son compère Lewandowski qui trompait encore le pauvre Neuner (4-1, 58e). Si Gomez trouvait la barre sur une tête, Ribéry avait plus de réussite en marquant après un joli râteau (4-2, 75e). La supériorité des jaune et noir n'était toutefois pas remise en cause. Lewandowski ajoutait même un dernier but, son troisième, après une erreur de Neuner. Le gardien bavarois relâchait un ballon dans les pieds de Piszczek qui centrait pour le Polonais, seul au deuxième poteau (5-2, 81e). Dortmund était imprenable cette saison et pourrait marquer l'Allemagne de son empreinte pendant plusieurs saisons. Le Bayern va lui devoir se relever car une finale de Ligue des champions l'attend à domicile samedi prochain. Celle-là, Munich ne doit pas la rater.

Réactions

Jupp Heynckes (entraîneur du Bayern Munich): "On ne doit pas se plaindre. Notre défense dans son ensemble fut désastreuse. On ne peut que nous blâmer nous-mêmes. On doit réaliser qu'on ne méritait pas de gagner. Mais on ne doit pas en être traumatisé. On a encore un énorme objectif en tête. Je pense que l'on aura récupéré de ce choc d'ici la finale de la Ligue des champions (contre Chelsea le 19 mai à Munich). Ce sera un tout autre match".

Jürgen Klopp (entraîneur de Dortmund): "A Dortmund, on ne pouvait imaginer mieux comme finale de Coupe d'Allemagne. Une finition parfaite, des supers buts: c'est difficile de traduire par des mots ce qui nous arrive".