Arjen Robben (Bayern Munich)
Arjen Robben (Bayern Munich) | LUKAS BARTH / DPA / DPA PICTURE-ALLIANCE/AFP

Le Bayern renverse la situation et le Borussia

Publié le , modifié le

Méns (1-0) par le Borussia Dortmund, le Bayern Munich, sur sa pelouse, a réussi à renverser la vapeur pour s'imposer (2-1) sur sa pelouse lors de la 10e journée de Bundesliga. Robert Lewandowski, l'ancien du Borussia, a égalisé à la 72e minute, avant que Robben ne crucifie les koueurs de Klopp sur un penalty à la 86e minute. Les Bavarois confortent leur place de leader, tandis que Dortmund s'enfonce en 16e position.

Malgré un bon début de match de Dortmund, le  Bayern  Munich, leader et champion de la Bundesliga, a enfoncé samedi à domicile  son rival qui enregistre un 5e revers consécutif (2-1) et poursuit sa descente  aux enfers. Grosskreutz, le défenseur de Dortmund, avait prévenu: "Nous allons montrer  de nouveau ce dont nous sommes capables et nous voulons le faire à Munich!"

Loin de se présenter en victimes expiatoires d'un Bayern  souverain qui  avait laissé Ribéry sur le banc, les joueurs de Jürgen Klopp, pourtant  barragistes (16es) en début de partie après la victoire de Hambourg, ont  d'entrée répondu coup pour coup au champion et leader de la Bundesliga. Si un magnifique une/deux entre Lahm et Robben, conclu par une frappe  puissante de l'international néerlandais détourné par Weidenfeller, donnait le  la côté Bayern  (6e), Mikhitaryan se mettait rapidement en évidence d'un tir en  pleine course qui frappait le poteau de Neuer (9e). La partie était animée entre deux équipes qui avaient décidé de jouer  rapidement vers l'avant. A la 13e minute, Boateng avancé servait Müller d'une  louche audacieuse mais l'attaquant bavarois décroisait trop sa reprise. Riche en occasions, la partie donnait lieu à de beaux duels au milieu de  terrain qui, en raison d'une performance moins tranchante de Xabi Alonso côté  bavarois, était dominé par les visiteurs. Cela n'empêchait pas Robben de continuer à se montrer: à la 23e, il  effaçait deux défenseurs pour se recentrer et frapper mais Weidenfeller  s'interposait encore.

Reus, buteur face à un clu​b qui le courtise

 
Ce n'était pas suffisant pour prendre l'avantage. Dortmund gagnait en  confiance et sur un débordement côté droit, Aubameyang ajustait un long centre  qui trouvait Reus. D'une tête décroisée, le jeune international, publiquement  courtisé par les dirigeants du Bayern , trompait Neuer et ouvrait la marque  (1-0, 31e). Jusqu'à la pause, le champion poussait, notamment sur une énorme occasion  de Müller bloquée par Weidenfeller (37e) mais Dortmund restait en tête. Au retour des vestiaires, les Bavarois se montraient plus pressants et  Dortmund peinait à sortir de sa moitié de terrain. Logiquement, les hommes de Guardiola se montraient les plus dangereux  devant le but: d'abord sur une belle combinaison, Robben écrasait trop sa  frappe (47e). Puis Lewandowski, transfuge de Dortmund l'été dernier, se heurtait à  l'excellent Weidenfeller, après un enchaînement contrôle de la poitrine-tir  dans la surface (51e). C'était ensuite au tour de Boateng de voir sa tête  passer juste à côté sur corner (65e).

Dortmund, pourtant séduisant en première période, reculait progressivement,  laissant la conduite du jeu au Bayern . Le leader en profitait enfin à la 72e  sur une ouverture de Ribéry, entré en jeu, dont la passe était contrée et  atterrissait dans les pieds de Lewandowski. Le Polonais égalisait face à ses  anciens coéquipiers. Agressif, incisif, Ribéry rendait les affaires encore plus difficiles pour  Dortmund et c'est sur une de ses incursions que Subotic tentait de le retenir  par le maillot: penalty. Robben transformait (84e) et envoyait Dortmund en  enfer.

Le revers à Munich est le cinquième d'affilée pour les jaune et noir cette  saison. Et s'ils gardent la forme en Ligue des champions, c'est clairement la  crise en Bundesliga.

AFP