Le Bayern, reçu par le pape, lui promet un million d'euros

Le Bayern, reçu par le pape, lui promet un million d'euros

Publié le , modifié le

L'équipe du Bayern de Munich, qui a corrigé mardi soir l'AS Roma en Ligue des champions (7-1), a été reçue en audience privée par le pape François, grand amateur de football, lui promettant un don d'un million d'euros.

La délégation du club le plus titré d'Allemagne, menée par ses dirigeants  Karl Hopfner et Karl-Heinz Rummenigge, a promis au pape un million d'euros à  valoir sur la recette d'un prochain match amical l'année prochain, a annoncé le  club allemand. "Hier, vous avez joué un match magnifique", a déclaré aux joueurs le  pontife argentin, qui est aussi évêque de Rome, selon le compte Twitter du  Bayern. "Le pape François pourra décider lui-même comment cet argent sera utilisé  pour aider spontanément des personnes dans le besoin, peu importe quelle foi  ils revendiquent et où dans le monde", a expliqué Karl Heinz Rummenige, en  soulignant qu'il faisait un don au pape et non à l'Eglise catholique.

La grosse délégation du Bayern, arrivée en bus et composée d'une  quarantaine de personnes, avait été accueillie par le secrétaire particulier du  pape émérite Benoît XVI, qui est aussi préfet de la Maison pontificale de  François, l'archevêque allemand Georg Gänswein. Les deux capitaines de l'équipe, Philipp Lahm et Manuel Neuer, et  l'entraîneur Pep Guardiola, ont pour leur part remis au pape un maillot rouge  et bleu du FC Bayern frappé d'un numéro 1 et du prénom Franziskus, signé par  tous les joueurs. "Naturellement , cela a été quelque chose de très particulier, spécialement  pour ceux qui sont de confession catholique", a déclaré Manuel Neuer, en  faisant allusion à la Bavière, région la plus catholique d'Allemagne.   "L'équipe était impressionnée, c'était un grand moment dans l'histoire du  club", a-t-il ajouté, selon l'agence sportive allemande SID.

Le pape, qui s'exprimait en italien devant Rummenigge, italophone, lui a  raconté qu'il se rappelait très bien de la finale du Mondial de 1986 à Mexico  entre l'Allemagne et l'Argentine. Sa patrie l'avait remporté contre l'Allemagne  3 à 2. Après avoir distribué des chapelets bénis, le pape a conclu en allemand:  "Merci beaucoup pour votre visite. Priez pour moi, j'en ai besoin".  La brève rencontre a eu lieu dans une salle du Vatican, avant l'audience  générale hebdomadaire sur la place Saint-Pierre.

Julien Lamotte