Andreas Ivanschitz et Daniel van Buytenà la lutte
Andreas Ivanschitz (Mayence, à gauche) et Daniel van Buyten (Bayern Munich, à droite) à la lutte |

Le Bayern perd la tête

Publié le , modifié le

Battu (3-2) dimanche à Mayence, une semaine après une défaite à domicile face à Dortmund (0-1), le Bayern Munich laisse la place de leader, pointant désormais au troisième rang à un point de Dortmund et M'Gladbach. Paradoxe pour un Bayern qui se montrer plutôt fringant sur la scène européenne (invaincu en C1) mais beaucoup moins en Bundesliga où il a perdu trois de ses cinq derniers matches.

Cinq jours après sa démonstration face à Villareal en Ligue des champions, le Bayern a été méconnaissable, dominé par une équipe de Mayence (15e) déterminée à l'image de ses buteurs: l'Autrichien Andreas Ivanschitz (11), Marco Caligiuri (65e) et Niko Bungert (74). Le doublé du belge Daniel van Buyten sur deux coups francs de Kroos, repris de la tête (56) puis du droit (79), n'a pas suffi pour éviter la deuxième défaite consécutive, après celle à domicile face à Dortmund, la 4e de la saison.

"Si on ne donne pas tout, qu'on ne joue pas à notre meilleur niveau, on  peut aussi perdre à Mayence", déclarait le gardien Manuel Neuer, visiblement  amer après avoir encaissé trois buts en 90 minutes contre cinq lors des 13  journées précédentes.

Certes, Jupp Heynckes était encore privé de Bastian Schweinsteiger (opéré), Anatoli Timoschuk (suspendu) tandis qu'Arjen Robben avait laissé sa place à Thomas Müller.Mais c'est insuffisant pour expliquer la fébrilité affichée dès la première période face à une équipe de Mayence affamée après trois semaines sans compétition (trêve internationale puis report du match à Cologne) et qui trouvait la faille par Ivanschitz dans un angle fermé. Même Franck Ribéry, auteur d'un doublé contre Villareal mardi, butait sur le gardien sur la seule vraie occasion munichoise durant les 45 premières minutes. L'égalisation par van Buyten a rendu l'espoir au Bayern. De courte durée puisque Caligiuri ouvrait son compteur de la saison d'une frappe de 30 m à ras de terre, imité par Bungert neuf minutes plus tard. Le goleador Mario Gomez inexistant, Van Buyten marquait son deuxième but pour revenir à 3-2, mais manquait dans le temps additionnel une égalisation qui aurait suffi pour reprendre la première place à la différence de buts.

Les quatre premiers en trois points

A l'opposé, tous ses adversaires directs ont réalisé un résultat positif. Dortmund, toujours en course en Ligue des champions, a poursuivi un retour digne d'un champion en titre sur la scène nationale, invaincu en huit matches après sa victoire contre Schalke (2-0), tandis que Mönchengladbach a encore étonné en étrillant Cologne (3-0). Une semaine après la claque reçue justement à Mönchengladbach (5-0), le Werder Brême a renoué avec la victoire en battant Stuttgart (2-0) grâce à des buts de Aaron Hunt (57e) et du Brésilien Naldo, qui a placé un missile dans la lucarne opposée (67e). Avec 26 points, le Werder s'est installé à la 4e place, à deux points de la troisième marche du podium et ... du Bayern qui a décidément vécu un bien mauvais week-end.

AFP