Bundesliga : Le Bayern Munich s'impose difficilement contre Mönchengladbach et se rapproche du titre

Publié le , modifié le

Auteur·e : Julien Lamotte
Bayern Munich - Werder Brême
Marco Friedl au duel avec Benjamin Pavard. | MARTIN MEISSNER / POOL / AFP

Plus que malmené par le Borussia Mönchengladbach, le Bayern Munich l'a tout de même emporté grâce à un but de Goretzka en fin de match lors de la 31e journée de Bundesliga. Le leader du championnat, qui reprend sept points d'avance sur Dortmund, n'a franchement pas convaincu mais il dispose, à l'image de Benjamin Pavard, d'une force mentale à toute épreuve.

Même sur une jante, le Bayern fonce droit vers son 30e titre national. La sortie de route a pourtant été évitée de peu, la faute à un Borussia Mönchengladbach qui a su rendre la chaussée glissante. Mais le "Rekordmeister" est un club qui tient la route. Sans briller, loin de là, gêné aux entournures par un adversaire sans complexe et qui a su perturber son road book, le club bavarois a finalement réussi à trouver son chemin. Même s'il a été chaotique.

Avec Pavard, Cuisance et Hernandez, le Bayern a mis l'accent français dès le coup d'envoi. Marcus Thuram, lui, n'a pas eu voix au chapitre. L'occasion était pourtant belle de se montrer. Mais le fils du champion du monde 98, auteur d'une saison remarquable avec le Borussia, a vu ses espoirs de briller contre le Bayern s'arrêter dès la 6e minute. A la lutte avec Boateng, l'attaquant français s'est blessé à la cheville et a dû sortir prématurément...

Un coup dur pour Gladbach, mais pas si dur que ça au vu de la maîtrise affichée par les hommes de Rose. Profitant de l'étrange apathie qui a alourdi les jambes bavaroises, le 4e du classement a donné la leçon au leader. Plus présents, plus pressants également, ils ont pourtant été punis sur leur première faute du match, une relance catastrophique de Sommer qui a atterri dans les pieds de l'opportuniste Joshua Zirkzee (1-0, 26e).

Mal payé pour Moenchengladbach. Le Bayern impitoyable de ces dernières semaines aurait certainement enfoncé le clou. Mais celui du jour a été beaucoup plus permissif et Benjamin Pavard, certes en position délicate (lancé pleine vitesse face à son but sur un centre) a remis les compteurs à zéro en trompant le pauvre Manuel Neuer (1-1, 37e). 

L'orgueil de Pavard 

En seconde période, les rentrées de Coman et Davies ont bien apporté un peu de vitesse dans le jeu du Bayern, mais c'est surtout la fluidité qui a manqué. Sans Müller ni Lewandowski, les rouages ont grincé. Herrmann, à la 53e minute, aurait même pu faire sauter le verrou mais son tir a été bloqué par Neuer. Déjà vainqueur du match aller (2-1) en décembre dernier, Mönchengladbach a longtemps semblé être en mesure de relancer, au moins un petit peu, le championnat. Mais Benjamin Pavard, désireux de se racheter de son "csc", a de nouveau fait parler sa force mentale. Celle qui fait renverser des matchs. Et qui scelle des championnats. 

Sa percée à droite à la 86e minute, et son centre pour Goretzka, ont offert la victoire au Bayern (2-1), une victoire étriquée, presque imméritée, mais une victoire qui sent bon le titre national. Un succès contre le Werder Brême, mardi prochain, et le 30e sacre des Bavarois sera entériné. 

à voir aussi Bundesliga, 31e journée : Revivez le succès du Bayern Munich contre Mönchengladbach Bundesliga, 31e journée : Revivez le succès du Bayern Munich contre Mönchengladbach