Bayern Munich
Bayern Munich. | CHRISTOF STACHE / AFP

Le Bayern maîtrise, Ribéry régale

Publié le , modifié le

Emmené par un Franck Ribéry de gala, le Bayern Munich version Pep Guardiola a lancé victorieusement la défense de son titre en battant Mönchengladbach 3-1, vendredi soir à l'Allianz Arena, en ouverture de la 51e saison de Bundesliga.

Quatre jours après le 1er tour de la Coupe d'Allemagne, Guardiola,  l'ex-mentor du Barça agé de 42 ans, a réussi ses débuts en Bundesliga aux  commandes d'une formation bavaroise que Jupp Heynckes avait guidé à un triplé  historique la saison dernière. Robben (12), Mandzukic (16) et Alaba (69 s.p) ont été les buteurs du champion en titre, Dante (40, csc) offrant un but à son ancienne équipe. 

Sur le banc en Coupe, Ribéry a fait un retour remarqué sur la pelouse,  véritable maître à jouer des Bavarois et poison pour la défense adverse, avec  une passe décisive sur le premier but de Robben, digne de sa sélection pour le  Ballon d'Or aux côtés de Messi et Ronaldo, saluée par tout un stade. La défense centrale bavaroise n'a pas évolué à la même hauteur, coupable  d'errements à l'image du but contre son camp de Dante cinq minutes avant la pause. 

Le Bayern prenait la mesure de son adversaire dès les 20 premières minutes,  avec 10 des 11 joueurs (Kroos à la place de Martinez) ayant débuté contre  Dortmund la finale victorieuse de Ligue des champions. Le champion inscrivait deux buts en l'espace de quatre minutes: d'abord par  Robben, qui reprenait en demi-volée un service en profondeur de Ribéry (12),  puis par Mandzukic, qui ouvrait son compteur en reprenant une balle repoussée  par le gardien sur un coup-franc de Robben. 

Penalty en deux temps


Le "Rekordmeister" régalait son public avec un Ribéry en feu, capable  d'enchainer des dribbles déroutants, comme lorsqu'il donnait le tournis à trois adversaires pour voir son centre repoussé par Ter Stegen (23). La défense bavaroise était moins en vue. Et si Neuer sauvait d'une belle  parade devant Rafael (29), il cédait finalement à cinq minutes de la pause  lorsque Dante tâclait dans ses buts un centre tendu d'Arango (2-1, 40). 

Ter Stegen sauvait "Gladbach" sur deux claquette consécutives (44): sur une  frappe pure de Kroos, servi parfaitement par Ribéry, puis une tête de Mandzukic  sur le corner qui suivait. A la reprise, le Bayern consevait la main-mise sur le jeu mais "Gladdbach"  restait dangereux sur des contres rapides de Rafael notamment. Les Bavarois triplaient la mise sur un penalty en deux temps consécutif à  deux fautes de main de Dominguez: Müller voyait sa tentative repoussée par le gardien alors qu'Alaba plaçait un superbe contrepied (3-1, 69). 

Guardiola procédait alors aux changements successifs de Schweinsteiger,  Müller et Kroos permettant notamment à Martinez de contribuer au succès sur une  pelouse où le Bayern n'a pas perdu depuis octobre 2012 contre Leverkusen, son  unique défaite en championnat la saison dernière.

AFP