Le Bayern fait plier le Borussia

Le Bayern fait plier le Borussia

Publié le , modifié le

Roi en Allemagne, Munich a bien préparé son 1/4 de finale de Ligue des champions contre le Real Madrid en remportant samedi le "Klassiker" contre Dortmund (4-1), handicapé par l'absence de nombreux joueurs-clé qui lui feront également défaut mardi contre Monaco. Supérieur dans tous les compartiments du jeu, le Bayern a imposé sa maturité à un Borussia Dortmund néanmoins courageux. Lewandowski, avec un doublé, a repris la tête du classement des buteurs à son rival de Dortmund, Aubameyang, avec désormais 26 réalisations.

S'il y allait déjà tout droit, Le Bayern Munich est quasiment assuré d'un cinquième titre consécutif après cette victoire face au Borussia Dortmund (4-1) qui permet aux Bavarois de compter 10 points d'avance sur leur dauphin Leipzig à six journées de la fin. 

Ce "Klassiker", entre les deux meilleures équipes allemandes des 20 dernières années, a démontré une nouvelle fois que Munich n'a pas de rival en Allemagne. Dès le coup d'envoi, le Bayern a totalement étouffé son rival, qui n'a pas vu le jour pendant vingt terribles minutes, et encaissé deux buts. Par Ribéry (1-0, 4e) à la reprise d'un centre en retrait parfait de son capitaine Philippe Lahm, puis six minutes plus tard sur un coup franc direct de Lewandowski (2-0, 10e).

Deux buts d'avance pour le Bayern à la 10e minute, on pouvait redouter une punition pour le Borussia. D'autant que deux nouvelles occasions de Robben venaient souligner la totale fébrilité du bloc défensif jaune et noir. Mais sur l'une des premières remontées de balle du Borussia, Passlack centrait devant le but, Vidal dégageait en catastrophe plein axe, et Raphaël Guerreiro reprenait de demie-volée d'une frappe de mule en pleine lucarne (2-1, 20e). Avec ce but, Dortmund retrouvait confiance et équilibre. Le suspens restait entier et le Klassiker tenait ses promesses, les deux équipes multipliant les actions dangereuses et les occasions de but.

Sauvetage sur la ligne et penalty

Jusqu'à la 49e minute. Lancé en contre sur la droite, Robben repiquait au centre et passant en revue la défense de Dortmund, avant de placer un tir hors de portée du gardien Bürki (3-1, 49e). A la 67e minute, Boateng sauvait sur sa ligne un ballon poussé par Aubameyang.
Mais sur le contre, Lewandowski obtenait un pénalty qui tuait définitivement le match (4-1). La revanche est déjà programmée: Dortmund reviendra jouer à l'Allianz Arena le 26 avril, pour une demi-finale de coupe d'Allemagne disputée sur un seul match.

francetv sport @francetvsport