Kingsley Coman Arturo Vidal Bayern Munich
Kingsley Coman et Arturo Vidal (Bayern Munich) | DANIEL ROLAND / AFP

Le Bayern devra attendre

Publié le , modifié le

Le Bayern Munich devra attendre encore au moins une journée, avant d'être sacré championnat d'Allemagne, malgré sa victoire (2-0) sur le terrain du Hertha Berlin. En effet, dans le même temps Dortmund a aussi gagné (3-0) à Stuttgart et reste encore à 7 points et donc mathématiquement en mesure d'aller disputer le titre au Bayern.

Celui-ci devrait toutefois le valider devant son public, dans une semaine contre Mönchengladbach. A Barlin, quatre jours après sa qualification en finale de la Coupe d'Allemagne aux dépens du Werder Brême  le Bayern a vécu une première période compliquée, manquant clairement de vitesse et d'occasions face à des Berlinois déterminés. Vidal a libéré Munich au retour des vestiaires: servi en retrait par Götze, le Chilien a envoyé un missile de 20 m dévié par un défenseur pour ouvrir la marque (48), soit son quatrième but du mois après les deux inscrits contre Benfica en C1. Le plus beau était à venir, avec pour artiste Costa: déplacé sur le côté droit après l'entrée de Ribéry (57), le Brésilien a crocheté son vis-à-vis pour enrouler une frappe du gauche et trouver la lucarne opposée des buts de Kraft (2-0, 79).

Dortmund assure à Stuttgart

Dortmund, bien que toujours privé d'Aubameyang, a survolé les débats à Stuttgart grâce à des réalisations de Kagawa (21), du jeune Pulisic (45) et du stratège Mkhitaryan (56).A Cologne, Anthony Modeste a claqué un doublé contre Darmstadt (4-1) pour permettre au club rhénan d'intégrer le top 8, avec une longueur d'avance sur Wolfsburg....Pour qui rien ne va plus. Après un parcours intéressant et une belle camapgne européenne, Wolfsburg semble complètement essoufflé. Largué au 9e rang avec six unités de retard sur la 6e et dernière place qualificative pour la C3, le vice-champion 2015 devait abattre une ses dernières cartes contre Augsbourg. Raté: les Loups se sont inclinés 2-0.

Hanovre a réussi à prendre un point à Ingolstadt (2-2) mais avec neuf longueurs de retard sur Brême et autant de points à prendre, il faudrait un miracle pour éviter la relégation.

Christian Grégoire