Le Bayern champion d'automne à deux matches de la trêve

Le Bayern champion d'automne à deux matches de la trêve

Publié le , modifié le

Quatre jours après sa victoire contre Paris en Ligue des champions, le Bayern a décroché samedi le titre honorifique de champion d'automne deux matches avant la trêve, grâce à une victoire 1-0 à Francfort, alors que Dortmund a de nouveau chuté à domicile.

Avec 35 points, Munich augmente encore son avance en tête, et compte désormais neuf unités d'avance sur Leipzig. Le RB, qui a concédé à domicile un nul 2-2 contre Mayence, traverse lui aussi une zone de turbulences avec 5 points pris seulement sur les quatre derniers matches. Schalke, qui joue en fin d'après-midi à Mönchengladbach, peut se rapprocher à sept points en cas de victoire.

Le Baye​rn est de retour

Après le passage à vide de septembre et le limogeage de Carlo Ancelotti, le Bayern de Jupp Heynckes a retrouvé la confiance et l'efficacité qui en ont fait un quintuple champion en titre.
Sans être brillant, le "Rekordmeister" s'est imposé à Francfort grâce à un but d'Arturo Vidal. Robert Lewandowski, le buteur maison, récupérait sur le banc de touche de ses efforts contre le PSG, et n'est entré qu'à la 83e minute pour remplacer Kingsley Coman, relativement transparent samedi.

A noter que les Bavarois ont joué avec leur troisième gardien. Sven Ulreich, qui remplace Manuel Neuer depuis sa fracture du pied, s'est blessé à l'entraînement et Tom Stark a dû débuter la rencontre. Retraité depuis la fin de saison dernière, Stark était l'entraîneur des gardiens du centre de formation du club, mais a accepté de reprendre l'entraînement en septembre après la blessure de Neuer.

Le ​mystère Dortmund s'épaissit

Devant 82.000 spectateurs qui espéraient voir la première victoire des leurs depuis septembre, les Jaune et Noir se sont de nouveau effondré, et ont perdu 1-2 contre Brême à l'issue d'un match qui leur a totalement échappé.

Le calendrier avait pourtant fait une fleur à Dortmund. Le Borussia recevait le Werder, 17e et avant-dernier, qui n'avait plus gagné un match à l'extérieur depuis avril! Mais les joueurs de la Ruhr ont livré une première mi-temps catastrophique, incapables de se créer une seule occasion de but en 45 minutes. A la pause, Brême menait 1-0 (Eggestein, 26e) et les locaux rentraient aux vestiaires sous les sifflets, événement rarissime dans le mythique Signal Iduna Park. Revenu avec de meilleures intentions, Dortmund a égalisé (Bargfrede csc, 57e), mais n'a même pas tenu 10 minutes avant que Gebre Selassie ne vienne sceller la victoire de Brême (2-1, 65e). Kagawa a ensuite manqué l'immanquable, en tirant au dessus alors qu'il était seul devant le but.
L'entraîneur Peter Bosz survivra-t-il à ce huitième match de Bundesliga consécutif sans victoire (3 points pris), sans compter les quatre défaites et deux nuls en Ligue des champions? Il reste deux matches avant la trêve, mardi et samedi, avec très peu de temps de récupération. Les dirigeants pourraient vouloir attendre pour prendre une décision.

Leipzig au ralenti

La fatigue accumulée avec les matches de C1 était visible, et Leipzig n'a jamais réussi à imprimer samedi le pressing et le tempo qui sont sa marque de fabrique. Du coup, le RB n'arrive plus à suivre le rythme du Bayern depuis quelques matches, et a encore perdu une occasion de rester au contact samedi en concédant un nul 2-2 à domicile contre Mayence à la 86e minute.
Les Saxons, qui restaient sur quatre victoires consécutives en championnat sur leur pelouse, avaient pourtant ouvert la marque par Kampl (1-0, 29e), et Werner avait répondu sur pénalty (2-1, 43+3) à l'égalisation de Quaison. Mais Berggreen a réussi le hold-up parfait pour Brême à quatre minutes de la fin du match.

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou