Robert Lewandowski
Robert Lewandowski double buteur du Bayern | AFP

Le Bayern assure l'essentiel à Mayence

Publié le , modifié le

Désormais devancé par Leipzig en championnat d'Allemagne, après quelques sorties chaotiques en novembre, le Bayern Munich s'est remis dans le droit fil de ses amnitions en allant s'imposer à Mayence (3-1) vendredi en match avancé de la 13e journée.

L'attaque bavaroise qui souffrait depuis plusieurs semaines a retrouvé à bon escient son efficacité, grâce notamment à Robert Lewandowski, auteur d'un doublé. Avec ce succès et 30 points au compteur, t une meilleure différence de buts, les hommes d'Ancelotti maintiennent donc la pression sur le nouveau promu, qui devra faire au moins match nul pour rester en tête. 

Sans surclasser Mayence, modeste 9e, le Bayern a su tirer profit de la supériorité technique individuelle et collective de son carré d'As Ribéry-Robben-Müller-Lewandowsk. Le Bayern ne pouvait plus se permettre de laisser des points en route. Il leur fallait donc avant tout gagner. Mayence de son côté avait tenté un pari, inspiré de la victoire de Dortmund contre le Bayern deux semaines auparavant, en alignant une attaque à deux pointes, avec l'Autrichien Karim Onisiwo au côté de Cordoba.

C'est Mayence qui prenait à froid la défense du Bayern, lorsque Cordoba échappait à Martinez, puis devançait le retour de Hummels pour battre Neuer (1-0, 4e). Mais, malgré le pressing haut et l'énorme volonté des locaux, les dribbles de Robben et Ribéry et les combinaisons entre les quatre attaquants bavarois mettaient la défense de Mayence au supplice.
Lewandowski égalisait quatre minutes plus tard (1-1, 8e) après un show de Robben en contre.Peu après, la balle arrivait à Müller sur l'aile droite après une nouvelle percée du duo Robben-Ribéry. L'international allemand, centrait pour la tête de Robben: 2-1 (21e). Müller, de tous les bons coups ce vendredi soir, n'a cependant toujours pas marqué le moindre but en quatre mois de Bundesliga. Une panne sèche qui suscite des commentaires sans fin en Allemagne, et explique partiellement pourquoi le Bayern est nettement moins dominateur que l'an dernier à la même période, lorsqu'il était en tête avec déjà 8 points d'avance sur son poursuivant Dortmund.

Dans la dernière heure de jeu, le Bayern gérait son avance sans être capable de tuer le match. Müller et Robben notamment perdant leurs duels face au gardien danois Jonas Lössl.
Les champions d'Allemagne retombaient alors dans un travers pourtant clairement identifié cette saison: ils laissaient beaucoup trop la balle à Mayence qui, devant son public, pouvait y croire jusqu'à la dernière minute. Lewandowski se chargeant de tuer l'espoir bien tardivement, par un superbe coup-franc direct dans le temps additionnel (3-1, 90+1).

Christian Grégoire