La déception du Bayer Leverkusen
Les joueurs du Bayer Leverkusen perdus | AFP - PATRIK STOLLARZ

Le Bayer encaisse encore

Publié le , modifié le

Le Bayer Leverkusen a poursuivi une semaine noire en étant battu sur le terrain de Wolfsburg (3-1) lors de la 22e journée. Les hommes de Sami Hyypia conservent néanmoins leur place de leader après la trempe reçue par le Borussia à Hambourg (3-0). Dimanche, le Bayern, en cas de victoire à Hanovre, peut compter 19 points d'avance sur Leverkusen.

En une semaine, le Bayer Leverkusen a encaissé dix buts en trois matches. Vaincu par Schalke 04 (3-1) puis par le PSG (4-0) à domicile, le Bayer a subi son troisième revers consécutif cette semaine à Wolfsburg (3-1). Et la situation devient très embarrassante pour Sami Hyypia, son entraîneur. Car son équipe était la deuxième forteresse la plus imprenable d'Allemagne avant cette semaine. Mais après la défaite indigne en Coupe d'Allemagne contre Kaiserslautern (D2), puis celle contre le voisin honni Schalke, et l'humiliation face au PSG, voilà un quatrième revers qui ne va pas arranger la confiance du groupe.

Des buts de Dost (13e), Luiz Gustavo (59e) et Rodriguez (73e) ont assuré le  succès de Wolfsburg, l'égalisation de Sam avant la pause n'ayant fait illusion  que quelques minutes. Malgré ce nouveau revers, Leverkusen (43 pts) demeure le dauphin de  l'invincible Bayern Munich, qui visera un 47e match sans défaite en championnat  dimanche en clôture à Hanovre, car le Borussia (42 pts) est tombé de très haut  à Hambourg (16e). Les hommes de Jurgen Klopp, qui restaient sur trois victoires de rangs,  avec 11 buts marqués et deux encaissés, se sont fait corriger face à un  adversaire en pleine opération survie et qui n'avait plus gagné en championnat  depuis novembre. C'est Petr Jiracek qui a ouvert la marque pour Hambourg juste avant la  mi-temps. Le but du break a été signé Pierre-Michael Lasogga (57e), celui du  K.O. a été l'auteur de Calhanoglu (90+1) dans le temps additionnel.

"On a parfois implosé, c'était douloureux à regarder", a commenté Klopp. Grâce à ce premier succès sous la houlette de Mirko Somka qui a succédé à  Bert van Marwijk limogé la semaine passée, le HSV remonte à hauteur de points  (19) du premier non relégable Stuttgart, qui a lui chuté à domicile face à  Berlin (2-1). Tout en manquant l'occasion de devenir le dauphin du Bayern, le Borussia a  quant à lui bien mal préparé son 8e de finale aller de Ligue des champions à  Saint-Pétersbourg mardi.