Toni Kroos
Le milieu de terrain allemand, Toni Kroos | AFP - PETER STEFFEN

Kroos attiré par la Premier League

Publié le , modifié le

A quelques heures du choc en C1 entre le Bayern Munich et Arsenal, Toni Kroos a lâché quelques confidences sur son avenir. En discussion avec le club allemand pour une prolongation de contrat, le milieu de terrain a déclaré qu'il n'était pas insensible au championnat anglais. Des paroles qui donnent un peu plus de poids à l'hypothèse d'un départ en fin de saison. Manchester United serait sur les rangs pour l'accueillir.

Face à Arsenal, le Bayern va jouer sa qualification en quarts de finale de la Ligue des Champions. Sur le terrain, le club allemand est confiant après sa victoire 2-0 à l'Emirates Stadium il y a trois semaines. En coulisses pourtant, l'Angleterre pourrait bien damer le pion au tenant du titre de la plus prestigieuse des coupes européennes. En effet, la Premier League attire particulièrement un des joyaux du club allemand, Toni Kroos. "Ce n'est pas un secret de dire que la Premier League n'est pas un  mauvais championnat où évoluer", a déclaré l'international de 24 ans, buteur lors de la victoire (2-0) en match aller à Arsenal. Ces mots ne sont pas anodins alors qu'il est en discussions avec son club pour une prolongation de contrat. Mais mécontent de son traitement, Kroos aimerait une revalorisation trop importante au goût de ses dirigeants. Une impasse qui pourrait pousser le joueur à quitter un club où il est arrivé en 2010.

Le pont d'or de MU

"Il n'y a rien de très nouveau et toujours aucune décision", a assuré Kroos qui, selon les rumeurs en Allemagne, chercherait à obtenir une considérable augmentation pour devenir l'un des plus gros salaires du champion d'Europe avec lequel il est lié jusqu'en juin 2015. Si la situation ne se décantait pas dans les prochains mois, le Bayern chercherait alors à le vendre pour éviter un départ libre dans un an. Et le joueur ne manque pas de prétendants, notamment en Premier League, où Manchester United serait prêt à lui faire un pont d'or. Selon les medias britanniques, les Red Devils seraient prêt à offrir plus de 300.000 euros par semaine à Kroos dont le salaire annuel est estimé actuellement à 4 millions. "Je suis quelqu'un avec qui tout est possible", a affirmé le joueur, prêt  "à prendre tout en considération avant de prendre ma décision". Si son directeur sportif Matthias Sammer a exprimé la volonté de le  conserver dans l'effectif, le légendaire Bavarois Franz Beckenbauer a jugé que  Kroos ne devrait pas jouer à ce jeu avec le +Rekordmeister+. "Il ne devrait pas monter la barre trop haut. Personne n'est  irremplaçable", a prévenu le "Kaiser".

Benoit Jourdain @BenJourd1