Joachim Löw
L’entraîneur allemand Joachim Löw en conférence de presse | CHRISTIAN CHARISIUS / DPA

Joachim Löw reste à la tête de l'équipe d'Allemagne

Publié le , modifié le

Le sélectionneur allemand Joachim Löw, qui avait laissé planer le doute sur son avenir après la défaite en demi-finale de l'Euro-2016 face à la France, va rester à la tête de l'équipe nationale avec pour objectif le Mondial-2018.

"Nous étions tous déçus après la demi-finale (...) Mais en dépit de notre déception, la Mannschaft n'a pas déçu. Elle était la plus jeune équipe du tournoi, je lui vois toujours un gros potentiel", a déclaré "Jogi" Löw, cité dans un communiqué de la Fédération allemande de football (DFB). "Je suis sûr qu'elle va nous apporter encore beaucoup de joie, si bien que ma joie de poursuivre mon travail avec ces joueurs et de continuer à évoluer avec eux dans l'optique du Mondial-2018 en Russie est intacte", poursuit le technicien allemand, entraîneur de l'équipe d'Allemagne depuis 2006 et dont l'actuel contrat court jusqu'en 2018.

Critiqué pour ses choix tactiques trop défensifs lors du quart de finale arraché aux tirs au but face à l'Italie, Löw avait laissé plané le doute sur son avenir à la tête de la sélection allemande après la défaite face aux Français : "Ce soir, je ne peux pas me projeter très loin, même jusqu'à demain matin", avait-il alors commenté, visiblement dépité.

Le soutien du président de la Fédération

"Je reste sur ce que j'ai dit avant et pendant le tournoi : "Jogi" Löw est le meilleur entraîneur pour cette équipe. Il a toute notre confiance et nous sommes certains qu'avec lui, nous pourrons aussi jouer à l'avenir un football couronné de succès et au plus haut niveau", a déclaré Reinhard Grindel, président de la Fédération. "Après un tournoi aussi intense, c'était une question de respect de (lui) laisser quelques jours pour analyser le résultat", poursuit M. Grindel. "Nous n'avions aucun doute sur sa détermination à poursuivre son chemin, avec pour objectif la défense du titre de champion du monde" au Mondial-2018, insiste-t-il. 

Löw et l'encadrement de la Mannschaft vont analyser "après la pause estivale" les résultats de l'Euro-2016, indique encore la DFB. Le 4 septembre, dans le cadre des qualifications pour le Mondial-2018 en Russie, les Allemands rencontrent la Norvège à Oslo. Auparavant, ils affronteront en match amical la Finlande le 31 août à Mönchengladbach.

AFP