But imaginaire : décision fin octobre

Publié le , modifié le

La Cour sportive de la Fédération allemande de football (DFB) ouvrira lundi le dossier du but imaginaire inscrit lors du match Hoffenheim-Leverkusen (1-2) mais une décision n'est pas attendue avant fin octobre, selon Andreas Rettig, secrétaire général de la Bundesliga (DFL).

Pour le dirigeant, le délai s'explique notamment par les élections à la DFB  prévues jeudi et vendredi, qui pourraient entraîner des changements au sein du  tribunal sportif. Ce dernier doit étudier en détail la réclamation déposée la veille par  Hoffenheim puis entendre dans les prochains jours les versions de l'arbitre  Felix Brych, des deux clubs et du comité de contrôle. La DFB a indiqué samedi qu'elle était entrée en contact avec la Fifa,  laissant toutefois planer le doute sur la possibilité de faire rejouer la  rencontre. "On peut tous comprendre qu'un tel but fantôme soit perçu comme une  injustice. L'appel à rejouer le match est compréhensible mais nous savons par  expérience combien la Fifa soutient la décision arbitrale", avait commenté Rainer Koch, vice-président de la DFB.

"Nous sommes évidemment au courant de la situation que nous analyserons dès  la réception d'une probable demande de la DFB avant de donner notre opinion", a  déclaré Massimo Busacca, responsable du département des arbitres à la Fifa, samedi à l'agence allemande SID. L'attaquant Stefan Kiessling a inscrit un but imaginaire (Phantomtor en  allemand, littéralement but fantôme) pour Leverkusen (70), le ballon étant  entré dans le but par l'extérieur par un trou dans le petit filet.