Gotze
Mario Götze (Bayern Munich). | PATRIK STOLLARZ / AFP

Gotze crucifie son Borussia

Publié le , modifié le

Accueilli par une bronca assourdissante lors de son entrée en jeu, Mario Gotze a joué un bien mauvais tour à son ancienne équipe en ouvrant le score lors de la victoire du Bayern Munich sur la pelouse du Borussia Dortmund (0-3). Les Bavarois reprennent quatre points d'avance sur Leverkusen, leur dauphin.

C'était écrit. Transféré cet été au Bayern Munich, Mario Gotze, ancien chouchou du Borussia, était au centre de toutes les discussions pour ce sommet de Bundesliga. Entré en jeu à la 56ème minute sous une bronca hallucinante alors que le score était de 0-0, Götze a décanté la situation dix minutes plus tard en étant à la conclusion d'une magnifique action collective. Un but que que le meneur de jeu allemand a célébré en s'excusant, et qui a permis de mettre sur les bons rails ses coéquipiers, qui ne se sont pas gênés pour achever leurs adversaires grâce à Robben (86e) et Müller (87e). 

Aligné sur le côté gauche à la place de Franck Ribéry, forfait en raison d’une fracture à une côte, Arjen Robben en a profité pour montrer qu'il était plus qu'un joker de luxe. Intenable côté gauche, il a délivré plusieurs centres très dangereux (6e, 23e, 37e) qu'aucun Bavarois n’a réussi à reprendre. Auteur du deuxième but de son équipe, il est également à l’origine du troisième grâce à un décalage intelligent sur Philipp Lahm, centreur décisif sur la réalisation de Thomas Müller (87e). Un score cruel pour le Borussia Dortmund (3-0), qui avait fait jeu égal la majeure partie du temps, se procurant de nombreuses occasions. Mais à chaque fois, Manuel Neuer ou la malchance avaient décidés de s'en mêler. 

Guardiola soulagé 

 "On est ravi d'avoir gagné contre la meilleure équipe de contre-attaque du  monde", a déclaré Pep Guardiola, visiblement soulagé après son premier  "Clasico" allemand. Le 'Rekordmeister' a mis fin a une série de six matches de Bundesliga sans  succès contre un rival qui avait enchainé deux titres de rang (2011 et 2012)  avant le triplé historique bavarois, dont le trophée européen conquis aux  dépens de Dortmund en mai dernier à Wembley. 

La tache s'est compliquée pour le Borussia en Bundesliga où il est  désormais sous la pression de Mönchengladbach (à 3 pts), vainqueur vendredi à  Stuttgart (0-2). "Jusqu'à 1-0, on a eu les meilleures occasions, puis encore d'autres pour  égaliser à 1-1. mais il faut en saisir au moins une dans un tel match", a  regretté Jürgen Klopp dont l'équipe jouera son avenir européen mardi sur cette même pelouse face à Naples. 

Wolfsburg assure l'essentiel 

A défaut d'une 5e victoire de rang, Wolfsburg a préservé son invincibilité  en ramenant le nul de Nuremberg (1-1) pour conserver sa 5e place derrière  Mönchengladbach, solidement ancré au pied du podium après sa victoire vendredi  à Stuttgart (0-2). Schalke a laissé échapper un avantage de deux buts à la pause pour céder à  trois reprises en seconde période, dont un doublé de Joselu (61, 68). Höwedes  (86) a permis au club de Gelsenkirchen d'arracher le nul, trois jours avant son  déplacement au Steaua Bucarest en Ligue des champions. L'Eintracht a pris son premier point en quatre matches, résultat  encourageant avant le déplacement à Bordeaux jeudi en Europa League. Toujours sans succès, Nuremberg a abandonné la lanterne rouge à Brunswick,  battu à domicile par Fribourg (0-1), à la faveur d'une meilleure différence de  buts.

A défaut d'une 5e victoire de rang, Wolfsburg a préservé son invincibilité  en ramenant le nul de Nuremberg (1-1) pour conserver sa 5e place derrière  Mönchengladbach, solidement ancré au pied du podium après sa victoire vendredi  à Stuttgart (0-2). Schalke a laissé échapper un avantage de deux buts à la pause pour céder à  trois reprises en seconde période, dont un doublé de Joselu (61, 68).

Höwedes  (86) a permis au club de Gelsenkirchen d'arracher le nul, trois jours avant son  déplacement au Steaua Bucarest en Ligue des champions. L'Eintracht a pris son premier point en quatre matches, résultat  encourageant avant le déplacement à Bordeaux jeudi en Europa League. Toujours sans succès, Nuremberg a abandonné la lanterne rouge à Brunswick,  battu à domicile par Fribourg (0-1), à la faveur d'une meilleure différence de  buts.

Victor Patenôtre