Franck Ribéry
Franck Ribéry était présent à la traditionnelle clôture de la Fête de la bière | ALEXANDRA BEIER / BAYERN MUNICH / GETTY IMAGES / AFP

Franck Ribéry bientôt Allemand ?

Publié le , modifié le

Installé en Bavière depuis bientôt huit ans, Franck Ribéry, a déclaré qu'il se sentait bien en Allemagne, à tel point qu'il pourrait demander la nationalité allemande, dans une interview accordée au quotidien Bild.

"Pourquoi pas ?", a lancé le joueur du Bayern Munich, alors qu'on l'interrogeait sur souhait éventuel de demander la nationalité allemande. "Je peux m'imaginer rester à Munich après la fin de ma carrière" ajoute le joueur qui aura 32 ans en avril. "Je me sens bien en Allemagne", assure le milieu de terrain. Pourtant habitué à changer régulièrement de club à ses débuts de joueurs professionnel, Ribéry explique que s'il devait devenir Allemand, il le ferait pour sa famille et "pour l'avenir".

Selon la loi de ce pays, tout ressortissant de l'Union européenne installé depuis huit ans en Allemagne, peut demander la nationalité allemande, en plus de la sienne. Ribéry pourrait donc théoriquement déposer une telle demande d'ici trois mois. Mais pour ce faire, il devra réussir un test de langue et un examen de naturalisation, un questionnaire général sur les institutions et le fonctionnement de la démocratie allemande.

"Une mentalité al​lemande"

"J'ai acheté une très belle maison, on vit avec une mentalité allemande, j'aime ça", indique Ribéry. "Mon fils Saif est né en Allemagne, il peut même un jour jouer pour l'Allemagne". "Mes enfants sont bons à l'école, ils ont des amis allemands", assure le natif de Boulogne-sur-Mer. "Ma fille aînée Hiziya se moque toujours de mon allemand, et je rigole avec elle ! Je ne l'ai pas appris à l'école mais dans mon quotidien, par les gens", explique-t-il.

Depuis qu'il a posé ses valises en Bavière lors de l'été 2007, Ribéry est rapidement devenu l'un des joueurs les plus appréciés de la Bundesliga. Sa simplicité, et son humeur blagueuse ont rapidement séduit les fans allemands, et son intégration est telle qu'il a souvent préféré rester en Allemagne, que tenter un nouveau challenge dans d'autres clubs prestigieux, et notamment le Real Madrid.