Dortmund 102010
Les joueurs de Dortmund | AFP - PATRIK STOLLARZ

Dortmund plus que jamais maillot jaune

Publié le , modifié le

Le Borussia Dortmund, qui a remporté son 12e match sur 14 en battant Moenchengladbach 4-1, caracole en tête. La victoire sur Lyon (3-0) en C1 n'a pas été suivie en d'effets pour Schalke 04, humiliée à Kaiserslautern (5-0) lors de la 14e journée. Les coéquipiers de Raul pourraient retomber en zone de relégation. En revanche, le Bayern a dominé Francfort (4-1) et se rapproche du 3e, Leverkusen, contraint au nul à Hoffenheim (2-2).

Le Bayern va mieux. Ce n'est pas encore le paradis, mais Louis van Gaal voit peut-être le début de la fin du tunnel en Bundesliga. Après son nul à Leverkusen (1-1) samedi dernier et sa défaite devant l'AS Rome (2-3) en Ligue des champions, le champion en titre a bien fini une semaine agitée sur fond de remise en questions et critiques de Louis van Gaal. L'entraîneur néerlandais a pu compter sur la performance de Franck Ribéry, titularisé pour la première fois en Bundesliga depuis deux mois, le retour en forme de Thomas Müller, auteur du 2e but, et l'incroyable efficacité de Mario Gomez qui a inscrit son 15e but lors des onze derniers matches. En revanche, sa défense a accumulé les erreurs, notamment celles de Daniel van Buyten qui a coûté à son équipe le but de l'égalisation, quatre minutes seulement après l'ouverture du score par Anatolyi Tymoschuk. Le défenseur belge a d'abord sauté à contre-temps sur un centre repris de la tête par Theofanis Gekas et alors que le ballon frappait le montant gauche de Jör Butt, il laissait l'attaquant grec le reprendre tranquillement pour marquer son 12e but de la saison. Après la première période, Van Gaal décidait de mettre fin au supplice du Belge en lançant Martin Demichelis, mais avec une telle défense, le Bayern doit espérer une série de miracles pour espérer conserver son titre. Et son entraîneur en a conscience: "Je suis très content aujourd'hui, car je pense que nous sommes sur la bonne voie. Nous ne sommes plus qu'à trois points de la 3e place", a-t-il expliqué. "Cette 3e place, c'est le minimum que nous devons atteindre", a ajouté le Néerlandais de 59 ans.

Car si Dortmund représente le danger le plus évident, Mayence, le Bayer Leverkusen et Hanovre ne sont pas à négliger pour le Bayern qui n'a jamais été aussi bien classé cette saison (23 pts). Mayence (2e, 30 pts) a donné vendredi une leçon de réalisme à Nuremberg (3-0), le Bayer Leverkusen (3e, 26 pts) a concédé le nul à Hoffenheim (2-2) dans le temps additionnel sur une réalisation de Sigurosson, sur penalty à la 94e minute. Hanovre (4e, 25 pts) a surclassé Fribourg (3-0). En revanche, le prochain adversaire du Bayern, Schalke 04, est tombé de haut alors qu'il avait fait forte impression en Ligue des champions contre Lyon (3-0) cette semaine. Le club de la Ruhr, qui n'avait pas encaissé de buts lors de ses quatre derniers matches, a été étrillé (5-0) par le promu Kaiserslautern et reste coincé à une inquiétante 15e place, qui pourrait même n'être que provisoire si Cologne l'emporte lors de la venue dimanche de Wolfsburg.

Dortmund gagne le choc des Borussia

Les Jaune et Noir n'en finissent plus de gagner ! Ils ont remporté samedi soir leur 12e succès depuis le début de saison (pour un nul et une défaite). Surtout, le Borussia Dortmund ne s'est pas affolé lorsque  Mönchengladbach a ouvert la marque et a tranquillement repris le contrôle du match pour s'imposer 4-1  et conserver sept points d'avance sur Mayence. Dortmund a enregistré sa 12e victoire de la saison, mais Gladbach lui a  compliqué la tâche pendant 45 minutes. La lanterne rouge a ouvert la marque contre le cours du jeu sur un nouvel  exploit du jeune Marco Reus qui réduisait au silence l'imposant  Signal-Iduna-Park avec un tir de 30 m (33e). Le leader mettait dix bonnes minutes pour s'en remettre, mais finissait la  première période tambour battant et égalisait par Neven Subotic de la tête sur  corner juste avant de rejoindre les vestiaires. Parti à la limite du hors-jeu sur une lumineuse ouverture du prodige Mario  Götze, le Japonais Shinji Kagawa donnait l'avantage à son équipe avec son 7e but  de la saison (52e), puis Kevin Grosskreutz (77e) et Lucas Barrios (88e) finissaient  le travail. Même si son équipe compte 14 points d'avance sur le Bayern Munich et peut être sacrée championne d'automne dès  le week-end prochain, l'entraîneur Jürgen Klopp assure qu'il ne pense toujours  pas au titre de champion d'Allemagne.