Naby Deco Keita (Leipzig) tout à sa joie
Naby Deco Keita buteur contre le Borussia | AFP - ROBERT MICHAEL

Dortmund piégé à Leipzig, le Bayern leader

Publié le , modifié le

Dortmund s'est incliné 1 à 0 samedi en déplacement chez le promu Leipzig, perdant dès la deuxième journée du Championnat d'Allemagne le contact avec la tête du classement, où le Bayern est solidement accroché avec deux victoires en deux matches. Seule autre équipe à six points, le Hertha Berlin, surprenant vainqueur à l'extérieur samedi à Ingolstadt (2-0), ne cède la première place du classement au Bayern qu'à la différence de buts.

A trois jours de son premier match de Ligue des champions, en Pologne contre le Legia Varsovie, le vice-champion d'Allemagne s'est fait piéger à la 89e minute d'un match très tactique, qui ne s'est débridé qu'à l'approche des dix dernières minutes. Pour ce premier match sur le territoire de l'ex-Allemagne de l'Est depuis 2009 et la descente de Cottbus en deuxième division, l'entraîneur de Dortmund Thomas Tuchel avait titularisé Mario Götze, transfuge du Bayern. Il avait en revanche laissé sur le banc le jeune prodige français Dembélé.

Se reprochera-t-il d'avoir fait entrer Dembélé et le jeune Guerreiro à la 71e minute, pour tenter de débloquer la situation à 0-0? C'est en tous cas à quelques secondes du terme que le Guinéen Naby Keita, entré en jeu tardivement, a ouvert le score et donné à Leipzig sa première victoire en première division. "Nous avons eu zéro tir cadré en première mi-temps, c'est déjà un problème. Nous n'avons pas été tant que ça poussés à la faute, mais on a fait des erreurs inutiles, non provoquées, des erreurs techniques. On s'est un peu rendu la vie difficile nous-mêmes", a déclaré Thomas Tuchel, l'entraîneur de Dortmund.

La différence Lewandowski

Le RB Leipzig, nouveau promu, propriété de la marque Red Bull, a pour sa part confirmé devant son public l'impression laissée lors de la première journée (2-2 à Hoffenheim): tactiquement très organisée, défensivement disciplinée, cette équipe jeune et sans véritable star sera difficile à déstabiliser cette saison. Vendredi soir en match avancé, le Bayern, qui reste sur quatre titres de champion consécutifs, avait fait parler sa froide efficacité sur la pelouse de Schalke. Tenus en échec pendant 80 minutes par un Schalke courageux et audacieux soutenu par un stade enthousiaste, les Bavarois ont fait céder la défense à la 81e minute par l'inévitable Lewandowski, déjà en tête du classement des buteurs avec quatre réalisations en deux matches. Joshua Kimmich a ajouté un deuxième but dans le temps additionnel.

"Nous n'avons pas été récompensés de notre bonne performance", a déploré l'entraîneur de Schalke Markus Weinzierl, "nous n'avons pas été la plus mauvaise des deux équipes, mais la différence, c'est Lewandowski". "Mauvaise nouvelle pour la Bundesliga, le Bayern gagne même lorsqu'il est le dos au mur!", se désolait samedi matin Bild, le quotidien le plus lu d'Allemagne. Car avec le 6-0 de la première journée contre Brême, le Bayern est déjà en tête du championnat, et a maintenant deux matches à domicile à suivre (Ingolstadt et Hertha Berlin). La seule équipe à six points avec le Bayern est donc le surprenant Hertha Berlin, qui a réussi un démarrage tout simplement historique, remportant pour la première fois de sa longue histoire ses deux premiers matches de la saison.

AFP