Munich - Dortmund
Le Bayern Munich et Dortmund se sont neutralisés lors du choc de la Bundesliga | AFP - CHRISTOF STACHE

Dortmund et le Bayern Munich dos à dos (1-1)

Publié le , modifié le

Le choc de la 15e journée de Bundesliga a accouché d'un match nul entre le Bayern Munich et Dortmund : (1-1). Les Bavarois avaient ouvert le score par Krose avant que Gotze n'égalise. Munich garde les rênes du championnat et le Borussia reste troisième. Un résultat qui fait les affaires de Leverkusen, vainqueur plus tôt dans l'après-midi de Nurember (1-0), qui s'intercale entre les deux mastodontes.

Le Bayern Munich, assuré du titre officieux de champion d'automne, a dû concéder le nul (1-1) face à Dortmund. Le recordman des trophées conserve onze longueurs d'avance sur le double champion en titre mais sa marge s'est réduite à huit unités sur le nouveau dauphin, Leverkusen, vainqueur quelques heures plus tôt de Nuremberg (1-0). Le Bayern, mis sur orbite par Kroos, n'a pu conserver son avantage et reste sans succès sur le Borussia en Bundesliga, après quatre revers de rangs les deux dernières saisons, sans compter une humiliation en finale de la Coupe d'Allemagne (5-2). Le BVB, en quête d'un second souffle après le nul contre Dusseldorf (1-1), a dû son salut à l'égalisation de Götze et à un Weidenfeller en feu pour sauver ses cages en fin de match.

Jürgen Klopp (entraîneur de Dortmund): "C'était un match formidable  d'intensité. Les deux équipes ont absolument tout donné. On est très heureux du match nul. Roman (Weidenfeller) nous a sauvé la baraque. C'était son match. Plusieurs joueurs du Bayern sont venus le féliciter après la rencontre".

Le Bayern se jetait à l'assaut de la forteresse jaune et noir dès l'engagement, se faisant toutefois une frayeur lorsque Neuer négociait mal une passe en retrait de Badstuber (4e). Ribéry, lui, était déchaîné. Le Français en faisait voir de toutes les couleurs à Piszczek, qui n'arrivait pas à lire son jeu, se permettant aussi des petits ponts sur Bender et Reus (24e), tout en venant placer des tacles défensifs. Mais la domination territoriale bavaroise se heurtait à une bonne organisation défensive du Borussia et ne produisait pas d'occasions nettes. Le Bayern perdait Badstuber, contraint de quitter la pelouse sur une civière (genou) pour laisser sa place à Boateng (35e). Reus se procurait la meilleure chance de la première période: sur une ouverture de Gündogan, l'ex-flèche de 'Gladbach' claquait une praline en demi-volée repoussée par Neuer (44e).

Götze remet le Borussia en course

Après la pause, Kroos libérait l'Allianz Arena: le milieu international crochetait Hummels puis Subotic pour placer une frappe hors de portée de Weidenfeller (67e). Son 6e but de la saison. Mais la joie bavaroise ne durait que sept minutes. Sur un corner, Mandzukic repoussait de la tête sur Götze qui, seul à l'entrée de la surface, enchaînait amorti de la poitrine et frappe croisée pour remettre les deux équipes à égalité (74e). Le 5e but cette saison du petit lutin. Les Bavarois tentaient de faire la différence en fin de match. Mais Müller croisait un peu trop son tir (85) et Weidenfeller multipliait les parades dont une sur une tête de Martinez (89e). Entré à la place de Mandzukic, Gomez le revenant était également impuissant.

Leverkusen à l'affût
Avant le choc de la soirée, Leverkusen, grâce à un but contestable de Kiessling, a battu Nuremberg (1-0) pour assurer sa deuxième place et mettre la pression sur le Bayern.
Servi par Schürrle, Kiessling a profité d'un hors-jeu non signalé pour inscrire son 9e but de la saison, rejoignant Lewandowski (Dortmund), Mandzukic (Bayern) et Meier (Francfort) en tête du classement des buteurs. Schalke n'a pas vu l'éclaircie espérée après un "novembre noir", tenu en échec à domicile par Mönchengladbach (1-1) grâce à une égalisation de Draxler en fin de match (86e).

AFP