Dortmund-Bayern : Le “Klassiker” a tenu ses promesses, avec un public virtuel

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Bayern-Dortmund
Le Bayern est sorti vainqueur de son duel contre le Borussia Dortmund | DPA

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Bayern Munich s'est imposé à Dortmund (0-1) grâce à un but de Joshua Kimmich. Les Bavarois prennent sept points d'avance en tête du classement. Premier choc européen depuis la reprise du football, il a tenu ses promesses.

Le Bayern Munich est sorti vainqueur du choc tant attendu au sommet de la Bundesliga, en triomphant du Borussia Dortmund (0-1). Joshua Kimmich a permis aux Bavarois de prendre sept points d'avance en tête du championnat, à six journées de la fin. S'il scelle sans doute le sort du championnat, ce "Klassiker" a tenu ses promesses. 

Le spectacle au rendez-vous

On pouvait craindre un choc au rabais, entre l’absence de public et la reprise récente de la Bundesliga (deux journées disputées). Mais l’affrontement entre le premier et le deuxième du championnat allemand a accouché d’un match plaisant et intense, particulièrement bienvenu après cette longue interruption. Le début de match tonitruant du BVB, la réponse du Bayern et le lob merveilleux de Joshua Kimmich pour ouvrir le score ont marqué la première période. Rugueux, avec un Borussia plus émoussé et un Bayern en maîtrise défensive, le second acte a été plus fermé. Mais cela n’a pas empêché les deux équipes de se créer plusieurs occasions. 

à voir aussi Bundesliga : Revivez le choc entre le Borussia Dortmund et le Bayern Munich Bundesliga : Revivez le choc entre le Borussia Dortmund et le Bayern Munich

Une ambiance inattendue 

Les téléspectateurs ont sans doute été surpris au moment de s’installer devant la rencontre. Alors que le match débutait, des chants ont pu être entendus. D’autres clubs de Bundesliga avaient déjà essayé la chose et la réalisation allemande, en charge du mixage sonore de la rencontre, a parfaitement réagi aux événements du matchs. Le BVB récupère la balle ? L’ambiance monte soudainement. Une occasion ? Les hourras du public retentissent. Une faute bavaroise ? Les sifflets se font entendre.

En l’absence du Mur Jaune, cette initiative a permis de rendre le spectacle plus agréable. Mais il faut espérer que cela reste une anecdote amusante et ne devienne pas le standard des prochains mois. Rien ne peut remplacer le public d’un stade, la chaleur humaine et les vibrations de dizaines de milliers de supporters qui chantent à gorge déployée. Drôle aujourd'hui, ce spectacle pourrait vite devenir triste. 

Des déceptions malgré tout

Revoir du football à ce niveau-là a été un plaisir, mais tout n’était pas parfait. Outre l’absence de public, on pourra regretter que certaines individualités de Dortmund n’aient pas été aussi entreprenantes qu'à leur habitude. Julian Brandt, merveilleux sur les deux derniers matches, a beaucoup raté. Jadon Sancho, encore une fois sur le banc du Borussia, n’est toujours pas prêt physiquement. Son entrée à la pause s’est soldée par une mi-temps fantomatique. Erling Haaland a subi face à Jérôme Boateng mais aurait sans doute pu obtenir un penalty sur une frappe détournée du bras par le défenseur bavarois (58e).

Enfin, on peut regretter de voir le Bayern prend sept points d’avance en tête du championnat. Sans choisir de favori personnel dans la course au titre, on aurait rêvé d’un sprint final haletant jusqu’au bout. Tout est encore possible, certes, mais le Rekordmeister a fait un grand pas vers son 30e titre de champion d’Allemagne.