Dortmund - Bayern : La pépite Haaland défie le kaiser Lewandowski

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Lewandowski Haaland

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ce mardi à 18h30, le Borussia Dortmund reçoit le Bayern Munich au Signal Iduna Park. Plus qu'une affiche opposant le dauphin à son leader, ce "Klassiker" voit s'affronter deux des meilleurs attaquants du moment. Côté Dortmund : la pépite norvégienne Erling Braut Haaland, qui affole les compteurs à 19 ans. Côté Bayern : l'éternel buteur polonais Robert Lewandowski qui, à 31 ans, tient la forme de sa vie. Peut-être encore plus que lors de ses années à... Dortmund. Deux machines à marquer opposées ce soir, mais dont les points communs sont nombreux.

"Haaland a un énorme potentiel, mais il a encore du temps. S’il continue de travailler, il pourra devenir meilleur et même éventuellement arriver au sommet. Il serait alors plus judicieux pour lui de rester en Bundesliga avant de passer à l’étape supérieure". Cet adoubement d'Erling Haaland, il est signé du kaiser lui-même : Robert Lewandowski. En avril dernier, le buteur polonais du Bayern, révélé à Dortmund, encensait le jeune prodige norvégien du Borussia. Une déclaration tout sauf anodine, venue de l'actuel meilleur attaquant de Bundesliga, adressée à celui présenté comme son héritier.

Miroir, miroir, dis-moi qui est le plus fort

Ce mardi, les deux buteurs vont s'affronter pour la première fois dans un Klassiker aux allures de finale pour le titre en Bundesliga. Et s'ils seront opposés sur la pelouse du Signal Iduna Park, beaucoup de choses les rassemblent, notamment leur style de jeu. Grands par la taille, rapides et techniques sur un terrain, discrets en dehors, et vus comme des modèles de professionnalisme : Haaland et Lewandowski endossent à merveille le costume de footballeur à l'ancienne, loin du star-système. Tous deux fils de sportifs professionnels, ils ont aussi pour point commun de venir de nations mineures du foot : la Norvège pour Haaland, la Pologne pour Lewandowski.

à voir aussi Avant leur choc de mardi, le Bayern et Dortmund s'imposent, Leverkusen surprend Gladbach Avant leur choc de mardi, le Bayern et Dortmund s'imposent, Leverkusen surprend Gladbach

Et la liste des ressemblances ne s'arrête pas là pour les deux égéries Nike. Sur le plan statistique  aussi, Haaland et Lewandowski sont proches, malgré leur douze ans d'écart. Pour preuve, ils ont chacun inscrits 41 buts ! Depuis son arrivée à Dortmund, en dix matches de Bundesliga, le Norvégien a inscrit 10 buts, contre 27 en 25 matches pour le Polonais. Costaud. Mais en terme de temps écoulé entre chaque but, Haaland prend les devants en scorant toutes les 69 minutes contre toutes les 82 minutes pour Lewandowski. Car ils ont beau être proches dans leur style de jeu, leur histoire et leurs statistiques, les deux goleadors de Bundesliga ont tout de même quelques différences.

Déjà plus qu'un héritier ?

Avec 9 passes décisives dont 3 en Bundesliga (Haaland est arrivé à Dortmund en janvier, après six mois à Salzbourg), le Norvégien est bien plus altruiste que le Polonais, qui ne totalise que 3 passes décisives cette saison. Lewandowski est aussi un peu plus nerveux sur un terrain, en témoignent ses 4 cartons jaunes reçus en championnat cette saison, contre 2 pour Haaland. Enfin, d'un point de vue physique, le géant norvégien est gaucher et mesure dix centimètres de plus que le Polonais, droitier. Voilà pour les rares différences entre les deux hommes, qui ne suffisent pas à stopper les comparaisons.

Car en dehors de leurs caractéristiques communes, les deux hommes partagent surtout un club : le Borussia Dortmund. Après avoir fait les beaux jours du Lech Poznan, Robert Lewandowski y a posé ses bagages en 2010,  à 22 ans (contre 19 pour Haaland à son arrivée). Devenu titulaire dès 2011, le Polonais y a placé la barre très haut en remportant deux titres de champion en 2011 et 2012. En 4 saisons, il a inscrit 103 buts et amené le BVB en finale de Ligue des champions contre... le Bayern, en 2013. Cette année-là, il a marqué l'Europe par son quadruplé en demi-finale de C1 contre le Real Madrid. Autrement dit, pour atteindre le niveau de Lewandowski au BVB, Haaland a du pain sur la planche.

à voir aussi Ligue des Champions : Erling Haaland, l'assassin court toujours Ligue des Champions : Erling Haaland, l'assassin court toujours

Mais depuis son arrivée dans la Ruhr, le Norvégien carbure à 200 à l'heure et empile les buts. Après un triplé et deux doublés pour ses trois premiers matches en Allemagne, Haaland a mis tout le monde d'accord : il est bien le buteur hors pair que Dortmund cherchait depuis le départ de Lewandowski pour le Bayern en 2014, et celui d'Aubameyang à Arsenal. Devenu le troisième plus jeune joueur à inscrire un triplé en C1 derrière Raul et Rooney, il a inscrit un doublé et fait trembler le PSG lors du 8ème de finale aller remporté 2-1 par le Borussia, prouvant ainsi qu'il était (déjà) un homme de grand rendez-vous. Alors, qui du maître ou du disciple prendra l'avantage dans ce Klassiker ? Une chose est sûre : tous deux buteurs depuis la reprise, les deux hommes sont en forme.