Leipzig

Bundesliga : Leipzig balaie Berlin

Publié le

Leipzig a étrillé dimanche à l'extérieur le promu Union Berlin (4-0) et pris la deuxième place de la Bundesliga au soir de la première journée, grâce notamment à un but du Français Christopher Nkunku.

Leipzig tient la cadence. Le large succès des hommes de Julian Nagelsmann sur l'Union Berlin permet à Leipzig de suivre le rythme du Borussia Dortmund, qui s'est offert un festival à Augsbourg (5-1) samedi, tandis que le Bayern Munich, septuple champion en titre, n'avait pas réussi vendredi à se défaire de l'autre club de la capitale allemande, le Hertha (2-2). Alors que Nagelsmann est convaincu que Leipzig avait "le potentiel pour gagner un titre dans les prochaines années", son club rejoint les six autres vainqueurs de cette première journée et se positionne en tant que dauphin de Bundesliga.

Avec trois buts en première période et un dernier durant le second acte, sous une pluie battante, Leipzig a été sans pitié face à l'Union, complètement dépassé mais soutenu jusqu'au bout par ses supporters. Cette rencontre historique pour l'Union Berlin, club de l'ancienne Allemagne de l'Est, a pourtant démarré par quinze minutes de "grève d'encouragements" des supporters berlinois pour protester contre le RB Leipzig, considéré comme un "club en plastique", symbole du capitalisme et dont les valeurs sont opposées à celles plus traditionnelles du football allemand.
 

Nkunku malheureux

Alors que les supporters de l'Union avaient à peine commencé à donner de la voix, Halstenberg ouvrait le score d'une belle frappe sur la gauche de la surface (16e), bien servi par Marcel Sabitzer. Avec trois passes décisives et un but (31e), Sabitzer a été l'artisan de ce large succès du RB, qui jouera la Ligue des champions cette saison. L'international allemand Timo Werner a ensuite aggravé l'addition d'une superbe frappe dans la lucarne (42e) avant de laisser sa place à Christopher Nkunku, arrivé cet été en provenance du Paris Saint-Germain et buteur moins de cinq minutes après son entrée en jeu (69e), pour sa première apparition dans l'élite allemande.

Le score aurait pu être bien plus lourd, les hommes de Julian Nagelsmann ayant touché par deux fois les montants sur des frappes de Poulsen et Nkunku, tandis que l'arbitre avait eu recours à la VAR pour annuler un but du RB en première mi-temps. Plus tôt dans la journée, l'Eintracht Francfort, futur adversaire de Strasbourg en barrages de la Ligue Europa, s'est imposé à domicile face à Hoffenheim (1-0) grâce à une reprise de volée de l'international autrichien Hinteregger au bout de 36 secondes de jeu.
 

AFP