Kingsley Coman
Kingsley Coman sort sur blessure | firo Sportphoto / augenklick/firo Sportphoto / DPA

Bundesliga : le Bayern s'impose 3-1 mais perd Coman

Publié le , modifié le

Le Bayern Munich, champion d'Allemagne sortant, s'est imposé 3-1 vendredi soir à domicile contre Hoffenheim en match d'ouverture de la première journée de Bundesliga. Cependant, les Bavarois ont perdu Kingsley Coman sur blessure juste avant la mi-temps.

C'était la reprise du championnat allemand vendredi à l'Alianz Arena de Munich, et le sextuple champion en titre, le Bayern Munich a parfaitement démarrer  la saison 2018/2019. Les Bavarois se sont imposés 3 buts à 1 face à Hoffenheim. Thomas Müller (23e) puis Arjen Robben, 82e et 90e minute, ont marqué pour les Bavarois. Le néerlandais a notamment profité d'un penalty généreux, manqué par Robert Lewandowski pour redonner l'avantage aux siens. Adam Szalai avait égalisé pour Hoffenheim à la 57e. "Une victoire pour commencer, c'est important, mais ça n'a pas été facile", a admis Arjen Robben au micro de la chaîne allemande ZDF. 

Pour sa première en championnat, l’entraîneur Niko Kovac avait laissé deux stars sur le banc au coup d'envoi: Mats Hummels, remplacé en défense centrale par Niklas Süle, et Arjen Robben, dont le flanc droit était occupé par Kingsley Coman. Le champion du monde Corentin Tolisso, revenu il y a quelques jours seulement à l'entraînement, était dans les tribunes. "Notre victoire et le score sont totalement mérités si on regarde le nombre d'occasions", a estimé pour sa part le nouvel entraîneur du Bayern. "Mais au vu du match ce n'était pas si clair, Hoffenheim nous a rendu le match difficile, nous n'avons pas toujours trouvé les solutions".
 

Coman encore touché à la cheville

Cependant, le Bayern a perdu son attaquant international français Kingsley Coman, sorti sur blessure juste avant la pause. Le Français, touché à la cheville gauche par un tacle du défenseur Nico Schulz, est sorti dépité porté par deux membre du staff médicale. Et la tête de l'international Français en disait long. Coman avait été grièvement blessé à la même cheville début mars et avait manqué toute la fin de saison, ce qui lui avait coûté sa place au Mondial 2018. 

Il avait livré jusque là une bonne prestation, s'offrant même une occasion nette à la 37e minute, après s'être infiltré en dribble dans la défense. Son tir a cependant été contré par le gardien Oliver Baumann.

Avec AFP

francetv sport francetvsport