Thomas Müller (au centre), l'attaquant du Bayern, buteur à Stuttgart.
Thomas Müller (au centre), l'attaquant du Bayern, buteur à Stuttgart. | AFP

Bundesliga : le Bayern s'en sort in extremis chez la lanterne rouge

Publié le

Grâce à un but de Thomas Müller et un penalty soppé par son gardien dans les ultimes secondes, le leader du championnat d'Allemagne a gagné péniblement sur la pelouse de Stuttgart (0-1). Les Bavarois comptent désormais 12 points d'avance sur Schalke, accroché à Francfort (2-2).

Le Bayern Munich souffre face aux défenses renforcées de Bundesliga: trois jours après avoir peiné pour battre 1-0 la lanterne rouge Cologne, les Bavarois se sont imposés samedi sur le même score à Stuttgart, grâce à leur gardien Ulreich qui a stoppé un penalty dans le temps additionnel. Après cette 17e et dernière journée des matches allers, le leader de la Bundesliga continue de creuser l'écart, avec 41 points, alors que le deuxième Schalke (29 pts) a arraché un nul 2-2 à Francfort, dans le temps additionnel, après avoir été menés 0-2. Mais trois équipes peuvent encore en théorie prendre la deuxième place pour passer Noël en position de dauphin du Roi Bayern: Leipzig, le mieux placé avec 28 points, reçoit dimanche le Hertha Berlin.

Leverkusen (27 points) se déplace à Hanovre dimanche également et peut profiter d'un éventuel faux pas du RB, de même que Hoffenheim (26 points) s'il s'impose samedi soir à Dortmund (25 points). A Stuttgart, Thomas Müller avait libéré les Bavarois à la 79e minute (1-0), en marquant son deuxième but de la saison en championnat d'un tir enroulé, sur un service de Kinsley Coman. L'attaquant français avait, lui, manqué sa chance à la 59e minute, en voyant son tir détourné par l'excellent gardien de Stuttgart Ron-Robert Ziele. Son compère français Corentin Tolisso avait également laissé passer l'occasion d'ouvrir le score en perdant un duel en un-contre-un contre Ziele en première période.

Supérieurs dans le jeu, mais très longtemps impuissants face à une défense remarquablement organisée et concentrée, les champions en titre ont failli perdre deux points à la dernière seconde du temps additionnel, lorsque l'arbitre a accordé un pénalty à Stuttgart pour une faute de Süle, après avoir consulté son écran vidéo. Mais Sven Ulreich, le remplaçant de Manuel Neuer, a plongé du bon côté et repoussé la frappe d'Akolo, offrant à son coach Jupp Heynckes sa quatorzième victoire en quinze matches depuis son arrivée début octobre.

Enfin, Augsbourg, mené 3-1 sur sa pelouse à la fin des 90 minutes réglementaires par Fribourg, est revenu à 3-3 grâce à deux buts de l'Islandais Alfred Finnbogason (90e+1 et 90e+3), qui réussit un triplé après son ouverture du score dès la première minute. Après ce week-end, tous les footballeurs allemands ne seront pas pour autant libérés, puisque les 8e de finale de la coupe sont programmés mardi et mercredi. Le choc entre Munich et Dortmund mercredi soir, à l'Allianz Arena, sera le moment fort de ces 8es.

AFP