Bayern munich thomas müller franck ribéry jérôme boateng
Thomas Müller, Franck Ribéry et Jerome Boateng célèbrent un but | AFP

Bundesliga : le Bayern Munich s'en sort contre Brême

Publié le , modifié le

Le Bayern Munich, leader de Bundesliga, s'est imposé difficilement contre le Werder Brême (4-2) lors de la 19e journée de championnat. Les champions en titre ont été mené au score, puis rejoints avant de réussir à creuser l'écart dans le dernier quart d'heure grâce à Robert Lewandowski et Thomas Müller, tous les deux auteurs d'un doublé.

La victoire a été longue à se dessiner mais Munich a corrigé Brême 4-2 dimanche à l'Allianz Arena, avec deux doublés de Müller et Lewandowski, consolidant son avance en tête de la Bundesliga au soir de la 19e journée.

Avec 47 points, le Bayern compte 16 unités de plus que Leverkusen, Leipzig et Mönchengladbach , un trio de poursuivants. Dimanche soir, Schalke (30 pts) reçoit Hanovre et peut, en cas de victoire, réduire un peu l'écart en s'intercalant seul à la deuxième place.

Müller se rapproche des 100 buts

Cette victoire est la 17e du coach de 72 ans Jupp Heynckes en 18 matches disputés depuis son arrivée sur le banc du Bayern début octobre, pour succéder à Carlo Ancelotti. Et le deuxième but de Müller est son centième en Bundesliga depuis le début de sa carrière.

"Je n'étais pas très focalisé là-dessus", a dit Müller, qui a en outre offert une passe décisive à Lewandowski. "Je savais que j'en étais à 96 buts en début de saison et j'espérais bien, à 28 ans, marquer encore quatre buts dans ma vie pour arriver à 100".

Une nouvelle fois, le champion en titre a profité de l'inconstance de ses principaux rivaux. Leipzig, qui occupait la deuxième place avant cette journée, a été battu 2-1 samedi à l'extérieur par le modeste Fribourg. Et Dortmund, sans son buteur-star Pierre-Emerick Aubameyang, en délicatesse avec le club, n'a pu ramener qu'un point (1-1) vendredi de son déplacement à Berlin contre le Hertha.

Face au Werder, le Bayern avait les statistiques de son côté. L'actuel 16e de la Bundesliga avait encaissé... 32 buts lors de ses six dernières visites à l'Allianz Arena, soit plus de cinq buts par match en moyenne!

Départ réussi pour le Werder

Toujours respectueux de l'adversaire, Jupp Heynckes avait toutefois aligné sa meilleure équipe du moment, sans Hummels ni Alaba (malades) derrière. Sven Ulreich était toujours dans les buts à la place de Manuel Neuer, le duo Robben-Ribéry sur les ailes, et le Colombien James dans une position de milieu de terrain inhabituelle pour lui, en retrait dans l'axe pour orienter et distribuer le jeu.

Contre toute attente, Brême entamait le match tambour battant, gagnant ses duels et opposant à la classe des attaquants du Bayern un schéma défensif rigoureux. Dès la 7e minute, Kruse plaçait une tête sur le poteau, et les nordistes se voyaient bientôt récompensés de leurs efforts, lorsque Gondorf déposait Kimmich au démarrage et gagnait son duel avec Ulreich (25e).

 Mais à Munich, lorsque le collectif patine, le talent individuel finit souvent par faire la différence: Boateng, expert de l'exercice, déposait une merveille de passe de 40 mètres sur la poitrine de Müller dans la surface. L'attaquant international amortissait et reprenait de volée pour l'égalisation (41e).

Lewandowski renverse le match

Sans être outrageusement dominateur, le Bayern se libérait après l'heure de jeu: l'inévitable Robert Lewandowski reprenait victorieusement de la tête un corner de James (63e). Puis il remettait le couvert (77e) trois minutes après l'égalisation de Brême (74e par Süle contre son camp).

Le Polonais conforte sa position en tête du classement des buteurs avec 17 réalisations, devant Aubameyang (13 buts). Superbement servi par James, Müller scellait le score à la 84e minute.

AFP